• Top 5 des hospitalisations les plus pourries 2010

    Lorsqu’on est seul, jeune et interne aux urgences gynéco on fait parfois de la m****. Si si faut le dire. On élabore des Conduites à Tenir qui JAMAIS n’auraient cours aux urgences générales. Oui mais bon, c’est une femme enceinte alors Warning Danger de mort, et en plus il est 3h du matin et le chef dort. Voici donc le top 5 2010 des Hospitalisations très « parapluies » pour certaines. (nan mais sinon je vous aime quand même)

    N°5
    Le classique « j’ai fait sexe avec mon mari/amant/vibro et maintenant je saigne 
    »
    Ben oui, quand on est enceinte bien souvent le col devient plus « fragile ». Sous l’effets des hormones la muqueuse utérine se ragaillardit, vient le titiller (ectropion) et quand ce dernier lui aussi se fait tripoter ça saigne. C’est bénin, utile de consulter ; mais après un bilan sanguin permettant de voir s’il n’y pas d’anémie ou d’hémorragie foeto-maternelle ainsi qu’une échographie pour observer le placenta si tout est normal, vous avez de grandes chances d’être quand même hospitalisée 48h.

    N°4
    « J’ai de la fièvre, et puis je tousse un peu »
    Man Dieu ! Vous allez mourir ! Fièvre+Femme enceinte=suspicion de Listeria=hémocultures+antibiothérapie préventive+hospitalisation.
    Toux+Femme enceinte=Grippe, Grippe A !!! AAAAAH ! Masque de protection, prélèvement naso-pharyngé.
    Voilà comment on te « vend » la patiente. Sauf que lorsqu’elle monte dans le service et que tu regardes le dossier tu te rends compte qu’elle avait : 38°1, la gorge un peu rouge, après 1gr de paracétamol elle est apyrétique et le rythme cardiaque du gosse ainsi que son score de Manning (sa « vitalité échographique ») est nickel. Oui bon, ta patiente à une pharyngite/angine au pire. Banal en hiver.
    Le top de top elle arrive avec une prescription d’Augmentin° (l’amoxicilline seule suffit en cas de doute sur la Listeria mais bon… 38°1 sa « fièvre ») et une gentille phrase « hospitalisation pour surveillance 24h/48h », même pas assez pour récupérer les résultats bactério. En gros c’est « mui bon elle chauffe un peu, c’est la nuit, j’ai peur que son gosse crève et qu’on me le mette sur le dos, j’hsopitalise et les chefs verront demain ». Le lendemain la madame est effectivement sortie…

    N°3
    « J’ai mal aux dents »
    Hospitalisation à 7h du matin chez une femme en début de grossesse pour : abcès dentaire ui ui ui. Prescription d’antalgiques, d’amoxicilline et d’une… consultation dentaire !! Ca peut pas se faire en ambulatoire tout ça ? Surtout que la consultation dentaire à l’Hôpital c’est : amener la patiente à l’autre bout de la ville pour aller voir un dentiste, plus long que par ses propres moyens. Pareil au téléphone on me l’avait annoncé fiévreuse la madame, dans le service… euuuuuh. Et encore, on a évité le pire, on aurait pu avoir la prescription d’AINS qui aurait fait flamber son abcès. (oh oui je suis mauvaise bouche).

    N°2
    « J’ai peur d’accoucher là tout de suite, MAINTENANT »
    La patiente a ressenti 3 contractions dans la journée, a un col qui n’est pas modifié et a réussi a soudoyer le médecin pour quand même avoir une chambre au cas où. Alors ça c’est plutôt rigolo, en plus ma maman a fait le même coup, c’est pas totalement con d’écouter les patientes…mais l'hospitalisation était-elle LA solution?


    N°1 WONDER TOP BONUS EXPLODE GAME
    “J’ai fait sexe avec mon mari/amant/vibro et j’ai eu un orgasme”

    Pendant la grossesse, nombreuses femmes ont leurs premiers orgasmes (les hormones toussa toussa, ça n’a pas que des inconvénients) Ca peut provoquer une lubrification abondante et les rapports sexuels, des saignements. Du coup la patiente a peut-être rompue la poche des eaux->hospitalisation, elle saigne ->hospitalisation mais surtout on ne peut pas objectiver la rupture du fait des saignements et du sperme (sauf dans le cas du jouet quoique, ça doit bien en exister des « éjaculateurs »). On peut avoir des faux positifs aux tests, même enzymatiques.
    Pas d’bol pour la patiente ! Ca doit bien casser le moment. En attendant c’est toujours mieux de recevoir une patiente pour ce motif que pour contractions+importantes modifications cervicales à 26SA.

    Maintenant voyons voir ce que réserve l'année 2011 !


  • Commentaires

    1
    Natnitnat
    Mardi 3 Mai 2011 à 19:27

    On parle de vous

    http://bebe.doctissimo.fr/blog/13308-Le-billet-qui-me-laisse-perplexe-sage-femme-tout-ca.html

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    piouki
    Mardi 3 Mai 2011 à 19:59

    T'en as de la chance, d'avoir suffisamment étudié pour savoir qu'un saignement n'est rien dans 99% des cas, qu'une fièvre ne porte pas préjudice à l'enfant à naître, qu'une lubrification excessive ne veut pas dire rupture de la poche des eaux, ... 

    Sauf que la proportion de femmes sachant tout ça est quand même bien mince, et que, malheureusement, c'est à cette catégorie de personnes que tu es confrontée au quotidien... A des patientes qui ne savent pas le quart de ce que tu sais sur le corps humain et ses réactions, sur les médicaments autorisés en cas de grossesse, sur l'effet d'une fièvre ou d'une toux importante sur le développement de leur enfant, et surtout, surtout, a des femmes inquiètes et angoissées H24 quant-à la santé de leur bébé! (hormones ou amour maternel, va savoir quelle lubie leur prend!)

    Petit conseil: Sois enceinte, mets de coté ton savoir médical pour vivre simplement l'angoisse d'une future maman, ou change de métier! Tes propos sont tout simplement honteux dans la bouche d'une sage-femme, ou de n'importe quelle personne du corps médical! 

    3
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 3 Mai 2011 à 20:09

    piouki>> euh l'article ne parle pas des motifs de consultations, mais des motifs d'hospitalisation après consultations.

    Natnitnat>> Merci ;)

    4
    Darjeeling
    Mardi 3 Mai 2011 à 20:14
    PIOUKI JE PLUSSOIE !!!

    Rien a ajouter, tout a été dit...
    5
    miss.a
    Mardi 3 Mai 2011 à 20:51

    Je suis enceinte de 25SA et pour que j'aille aux urgences gynéco il m'en faudrait beaucoup, si j'ai de la fièvre dans la nuit, je prends un paracétamol et je vois si ça passe, dans le cas contraire je vais chez mon médecin le lendemain. Bien sur si on est dimanche et que malgré le paracétamol j'ai toujours de la fièvre là j'envisagerais les urgences.

    Si j'ai mal au ventre mais que je sens bébé bougé et que je saigne pas, je m'allonge et souvent ça passe.

    Après c'est mon tempéremment, je me dis que si je vais aux urgences pour pas grand chose je vais faire attendre quelqu'un qui en a plus besoin que moi.

    Après je comprends que certaines femmes enceintes soient beaucoup plus inquiètes que moi et ont besoin de se rassurer en allant aux urgences après c'est sur qu'elles ont pas forcément besoin d'être hospitalisées après la consultation.

    Enfin bref on est dans un pays libre, a chacun son point de vu.

    6
    marinnn
    Mardi 3 Mai 2011 à 21:17

    pfff je suis vraiment navrée (le mot est faible) de lire de tel propos! je perdue ma puce à 32sa de grossesse... mon gynéco pensait que c'était dans ma tête quand je lui disais que je ne la sentait pas bouger.... lui aussi était blasé, suffisant et arrogant... le fait, est que ma fille était encore vivante ce jour là mais en grave souffrance foetal et moi en éclampsie! Depuis j'ai eu d'autres grossesse et heureusement que j'ai rencontrée des sages-femmes aussi compétentes qu'humaines qui ont su me redonner confiance au corps médicale! qui m'ont assurées qu'on peut venir aux urgences de la mater à toutes heures du jour et de la nuit, que jamais je ne dérangerais et que je serais toujours écoutée!!! heureusement qu'il existe des femmes extraordinaires comme elles! sinon, je n'aurais surement jamais eu d'autres enfants....prenez en de la graine ;)

    7
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 3 Mai 2011 à 22:59

    Encore une fois: l'article ne parle pas des motifs de consultations, mais des motifs d'hospitalisation après consultations. Que les médecins, internes en l'occurence, puissent râler (car ça se moque gentillement de certaines de leurs prises en charge) je peux comprendre, mais les patientes ? C'est vraiment n'avoir pas lu... Mouton, Panurge toussa.

    Je pense qu'on a fait le tour sur cet article qui ne méritait vraiment pas tant d'attention. On va sur les autres maintenant? Tiens, le dernier sur la GPA, débattons tous ensemble !

    PS: merci de répondre au sondage très sérieux colonne de gauche, ça me ferait plaisir. Bisou.

    8
    Gromitflas
    Mardi 3 Mai 2011 à 23:33
    Gromitflas

    Hum ... plein de patiente et anciennes patientes en colère qui viennent de Doctissimo. Miam.

    Mesdames, je vous promet que quand vous arrivez à 8h du matin en garde en Grossesse Pathologique et que vous trouvez une chambre occupée par une patiente enceinte qui va bien que votre collègue de nuit a hospitalisée pour "un petit saignement" vraisemblablement après un rapport sexuel, vous vous sentez pas très bien pour cette patiente qui vient de passer une nuit à l'hôpitale pour keudalle.

    Venez aux urgences. On vous accueillera avec le sourire autant que possible (et autant que nos conditions de travail le permettent) mais ne nous reprochez pas de vous renvoyer chez vous si on voit que tout va bien. Une nuit d'hospitalisation ça coûte aussi cher qu'un hôtel 4 étoiles, mais c'est quand même beaucoup moins confortable.

    9
    doctissinulles
    Mardi 3 Mai 2011 à 23:37

    t'as oublié dans ton sondage Docti c'est pourri lol

    10
    AP
    Mardi 3 Mai 2011 à 23:44

    Bonjour

    Alors là je suis .... je ne trouve même pas mes mots tiens.

    Moi aussi je suis sage femme. Hospitalière pendant de nombreuses années, et libérale depuis 3 ans. Et sincèrement le ton de tes post, le mépris envers tes patientes que tu laisse parraitre dans ce billet sont affolantes!

    Notre role n'est pas seulement de traiter mais aussi d'accompagner, de rassurer. Je suis également maman et même en tant que sage femme, je peux t'assurer que la moindre rage de dent, le moindre épisode de fièvre peut prendre des proportions énormes dans la tete d'une future maman.

    ce n'est pas notre rôle de juger!

    J'espère que c'est le langage écrit qui donne autant de mépris dans ton texte. Parceque sinon, tu vas droit dans le mur.

    Pour ton salut et celui de tes patientes, prends du recul, de la distance. J'espère que l'expérience et les années te feront murir.

    Bonne continuation

     

     

     

    11
    taschenlaveritable
    Mercredi 4 Mai 2011 à 00:53

    '"t'iras loin petite"

     

    "

    <table id="com" class="bulle" style="color: #c697db; width: 631px;" cellspacing="0"> <tbody> <tr> <td class="bulle_no" style="background-image: url('http://medias.doctissimo.fr/html/doc/blogs/bulle.gif'); background-attachment: initial; background-origin: initial; background-clip: initial; background-color: initial; padding-left: 37px; font: normal normal normal 13px/normal Verdana; font-size: 12px; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;">je suis retournée lire, impossible d'avoir un avis éclairé
    sinon effectivement. Je revoie ma copie. je maintiens mon avis
    sur la qualité d'écriture mais en vrai on s'en fout, a-t-elle
    l'intention d'obtenir un goncourt? je ne crois pas monsieur
    l'juge!

    en dehors des 2 billets cités par
    Stadire, ceux qui irritent il est vrai lorsque pris
    isolément... je suis touchée par sa fragilité, son envie de
    bien faire et son ras le bol .

    je lui souhaite
    de prendre du recul, de moins vivre tout ca dans ses
    tripes.

    les billets sont toujours sensibles,
    exaltés et colériques, cyniques et acides, mais souvent
    fragile, maladroit, douloureux et bien plus généreux que ce
    qu'il me semblait initialement. On dirait un enfant qui
    découvre la réalité du métier, que c'est pas aussi joli que ce
    qu'elle avait imaginé, que c'est dur, qu'au fond oui, elle
    aurait aimé juste un peu de reconnaissance, qu'elle aurait
    aussi aimé voir son métier se pratiquer comme dans son
    idéal


    et j'avoue même m'y retrouver
    parfois, parce que je suis jeune diplomée aussi, que je suis
    décue, que je voyais les choses autrement moi aussi et puis
    "des fois on n'est pas bon"</td> <td class="bulle_ne" style="background-image: url('http://medias.doctissimo.fr/html/doc/blogs/bulle.gif'); background-attachment: initial; background-origin: initial; background-clip: initial; background-color: initial; width: 10px; background-position: 100% 0%; background-repeat: initial initial;"> </td> </tr> <tr> <td> </td> </tr> </tbody> </table>

    12
    jepassaisparlà
    Mercredi 4 Mai 2011 à 15:08

    Alors mon témoignage à l'édifice:


    A 8SA un saignement sans rapports avant... je vais aux urgences ou l'on a même pas été aimable avec moi, meme pas d'échographie, même pas d'hospitalisation... le lendemain mon gynéco de ville me reçoit et fait une écho: gros décollement! alitée et injections qui m'ont permi de garder mon bébé.


    j'ai été très tot en map car col ouvert et contractile dès 21SA.


    A 37SA, j'ai des contractions non régulières mais douloureuses, donc j'arrive à la maternité, col quasi effacé, ouvert à 3 large et poche des eaux bombante... habitant à 45min de là, je demande à rester car j'ai peur de ne pas avoir le temps d'arriver lorsque le travail se déclenchera vraiment, sachant que mon gynéo m'a prévenue qu ça irait très vite.


    On m'a renvoyée chez moi quand même...


    Et le travail s'est déclanché, j'étais seule, je n'ai pas eu le temps d'arriver à la maternité, j'ai mis mon bébé au monde seule.  C'est un traumatisme énorme et le plus grande peur et douleur de ma vie. J'ai de plus eu une hémorragie et j'ai du être transfusée à mon arrivée à l'hopital. C'était mon cauchemar et il s'est réalisé.


    Au point que jamais je ne veux avoir à revivre ça. Au point que je ne veux plus jamais avoir d'autre enfant.


    Ne vaut il pas mieux hospitaliser "pour rien" que de faire subir ce genre de choses à des femmes comme moi, au prétexte de ne pas prendre trop de précautions?


     

    13
    Knackie Profil de Knackie
    Mercredi 4 Mai 2011 à 15:36

    jepassaiparlà>> Tu pointes là toute la difficulté d'une prise en charge médicale. On doit constament naviguer entre le trop et pas assez c'est pour celà que dans cet article je ne blâme personne mais ce n'est pas pour autant qu'on n'a pas le droit d'y réfléchir et d'en rire.

    A tout ceux qui sont venus sur cet article le couteau entre les dents, citez dont mois une phrase où je me moque des patientes. D'ailleurs vous pouvez élargir la recherche à tout le blog. Je serai ravie d'y répondre hors trollage intensif à coup de "toi t'es trop méchante d'abord boooouuuuuh" (et  là c'est la version soft censurée) sans n'avoir lu aucune ligne.

    14
    jepassaisparlà
    Mercredi 4 Mai 2011 à 15:41

    Je ne suis pas venue ici le couteau entre les dents, mais via 10lunes que je lis quotidiennement... Donc je découvre!


    J'aurais pu réagir sur un autre article mais c'est celui là qui a fait résonner en moi le plus de choses ;)


    Quoi qu'il en soit je trouve vos textes bien écrits et j'aprécie les points d'humour (même si je crois comprendre que tout le monde ne les saisit pas).
    Et j'aurais plaisir à revenir lire ce blog!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :