• Sages-femmes au Pôle Emploi

    C'est bien connu, la France regorge de sages-femmes, la faute au Numerus Clausus aberrant qui autorise quasiment tout le monde à entrer dans les écoles *ironie inside*.

    Des fois, je prends des nouvelles de mes keupins de promo et même de ceux que je n'aime pas, et ils sont nombreux vu que j'aime pas les gens. Beaucoup s'appretent donc à pointer au chômage, cherchent une reconversion, errent de mater en mater, font un boulot peu ragoutant. La lose quoi. Pourquoi donc ? Tout d'abord les hôpitaux publics n'ont pas de poste. Pour pouvoir être embauché dans la fonction publique hospitalière et donc être en CDI il faut qu'un poste soit libre. Sauf que quelqu'un peut détenir un poste et ne pas travailler pour autant (congé mater, formation, dispo, temps partiel...) du coup on a besoin de monde quand même mais on ne peut pas faire signer de CDI et on emploie en "précaire". On se retrouve donc dans beaucoup d'hôpitaux avec des CDD sage-femme d'un mois, deux, trois, renouvelables au dernier moment ou pas du tout du jour au lendemain avec un petit espoir de CDI dans plusieurs années, voire jamais car on a 10 sf prioritaires avant nous. Un état de précarité sans compensation financière vu que dans le public contrairement au privée ce n'est pas une obligation légale.

    Alors il y a le privée. Le privée embauche sauf qu'on y fuit un peu les CDI car signer un CDI là bas c'est un peu bloquer son avancement. En effet, toute une carrière en clinique c'est au final être moins bien payé, et ne pas tellement évoluer dans son poste. Et puis surtout, travailler comme sage-femme en clinique selon les établissements, c'est pour beaucoup être dans un rôle paramédical, c'est aussi faire du chiffre voire le sous-fifre. Je ne dénigre pas ces structures hein, ça dépend des établissements :-) Ceci dit, lorsque je dis que le privé embauche c'est aussi avec parcimonie, on est loin du plein emploi.

    Reste donc le libéral. Oui... difficilement rentable lorsqu'une cinquantaine de sf se trouvent dans un même département et si on veut être moins entouré de collègues on est aussi beaucoup moins entouré de patientes potentielles au km².

    Et moi ? Comme beaucoup mon contrat va finir par arriver à échéance dans pas si longtemps que ça. J'ai apparemment travaillé assez longtemps pour toucher le chômage contrairement à certains, youh(ouh, une chance ! Mais bon, je pourrais peut-être continuer à travailler vu que je suis trop forte.

    Rahlala, faites des gosses qui disait... c'est pas pour ça qu'on financera de nouveaux postes de sages-femmes. L'humain coûte bien trop cher.

    Sinon effectivement je vous vois venir avec "mais eeeeuuuuh dans ma mater on cherche mais on trouve jamais personne". Il y a des températures moyennes minimales en dessous desquelles PERSONNE ne viendra chez vous, faut pas pousser !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Novembre 2010 à 15:41

    ben oui, moi dans ma mater on cherche et on trouve personne, et même que j'ai été stagiarisée au bout de 6 mois, la chance... donc si ça t'intéresse ;) meuh non, fait pas froid, promis ! ;)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 23 Novembre 2010 à 16:22

    Si fait froid ! Puis vu comment tu parles de tes médecins ça donne pas envie, ma mater à moi a sans doute d'énormes défauts mais j'ai la chance de travailler avec des médecins toumignons la plupart du temps et c'est aussi pourquoi j'y reste. (pas complètement maso ^^).

    Enfin bon, si un jour ma famille meurt et que je me retrouve célibataire, je pourrais éventuellement m'acheter des moufles pour aller travailler.

    3
    elly10
    Mardi 23 Novembre 2010 à 18:39

    AU secours ca fait trop peur ce que tu dis...Nous aussi ca craint, ya plus de poste de SF disponible à l'APHP...

    4
    elly10
    Mardi 23 Novembre 2010 à 18:41

    Bon par contre l'avantage c'est que mon département est immense, jeune et peuplé et qu'il y a peu de SF libérales...

    5
    Mardi 23 Novembre 2010 à 19:52

    Puré c'est tellement vrai ce que tu dis là.... ça fait quand même flipper.

    Pour le moment je reste au chaud dans ma mater de clinique à l'ambiance familiale si rare (qui heureusement a une pratique médicale dans le sens ou on fait les accouchements etc...) et le boulot reste intérressant vu que l'activité est supra croissante et qu'on fait des trucs sympas quand même (acct jumeaux VB, sièges, des patho...). Après dans ma tête je veux pas rester dans un niveau 1 mais j'attend de voir comment ça évoule autour mais dur dur de se dire de partir vu le peu de postes qui nous attendent...

     

    6
    Mardi 23 Novembre 2010 à 20:51

    bon c'est sûr, on a des médecins spaces. mais comme on est un petit niveau 1 familial avec pas trop de boulot, juste assez pour ne pas s'ennuyer mais pas trop pour avoir le temps pour les patientes, ça compense... comme on a quand même pas des tonnes de patho, on les voit pas trop trop les médecins...

    7
    DocCapuche Profil de DocCapuche
    Mardi 23 Novembre 2010 à 21:27

    Non mais vraiment, elle ne peut pas partir^^

    Sinon, c'est vrai que c'est flippant de voir toutes ses camarades de promo qui se retrouvent au chômage. Avec au choix : soit l'exil, soit bosser dans le privé.

    J'espère que tout cela va se décanter, qu'elle va pouvoir rester un peu là où elle est avant de trouver un projet pro qui lui plaît vraiment. D'autant plus qu'une Knak' stressée n'est pas une Knak' facile à vivre

    8
    Mardi 23 Novembre 2010 à 22:05

    pauvre latiatia...;)

    9
    naruta17
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 09:26

    c sur ça donne pas envie de s'y mettre...mais bientôt il y aura des maisons de naissance ahhhhhhhh

    10
    Knackie Profil de Knackie
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 12:16

    naruta>> LOL

    Lullabaloo>> Moi j'aimerais bien un niveau 1 où on peut prendre le temps de s'occuper des femmes qui vont bien . Dans ma région il y en a très peu, et tous saturés.

    Sinon je suis très facile à vivre !!!!!

    11
    niny17
    Vendredi 16 Décembre 2011 à 21:13

    C'est clair qu'ils n'embauchent plus! Au chomage deux mois l'année dernières, je resigne pour les assedics à nouveau! Ils me font bien rire chez Pole Emploi avec leurs reflexions: "Mais il n'y a pas de chômage chez les sages-femmes!

    12
    gwen 42
    Vendredi 21 Décembre 2012 à 16:36
    Pas de poste à saint Étienne pourtant je suis mobile je suis prête à faire une heure trente de route pour bosser mais rien Rhône alpes Ardèche auvergne Loire rien rien rien donc cdd et je bouge! Niort bourges perigueux 3 à 4 heure de route et plus de vie de couple! La déprime de bosser dans des services ou l'on court pendant 12h! 23 femmes et autant d'enfant! Elle est ou la sécurité la!?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :