• Résonance

    Il pleure dans mon coeur comme il pleut sur la ville ; Quelle est cette.... Ahem... Pourtant il est question d'amour et de haine. C'est peut être moins pire.

     

    Vous ne pouvez pas le louper, depuis quelques mois on nous assène une actualité trépidante, celle du Mariage Pour Tous. Une loi consensuelle passée sans heurt dans de nombreux pays qui malheureusement ont vu leur nom rayé de la carte pour cause d'Apocalypse homosexuelle. Cette loi est importante pour un petit nombre de français, donnera un statut juridique à des dizaines de miliers d'enfants vivant dans des familles homosexuelles, et pour l'immense majorité de la population, cela ne changera rien. Rien, pourtant on nous martèle cette actualité. On nous impose ce débat rempli de vide. Ce débat insultant.

    Les "anti" volent à un tel niveau que j'en ai honte pour eux, honte de l'image qu'ils donnent de la France. Et à côté, il y a toute les personnes non hétéro s'en prenant plein la gueule depuis des mois. Une accumulation d'insultes. On leur rabache qu'à eux seuls ils vont détruire le pays, la famille, qu'ils veulent le mal de leur progéniture, et qu'on les aime bien tant qu'ils ferment leur gueule et ne demandent rien. Le climat se détériore tellement qu'on brandit la violence comme moyen d'empêcher ces odieux êtres non hétéro de nuire. Si je vivais au Moyen-Age, cela ne me choquerait sans doute pas... Mais si on est entrain de vivre un grande reconstitution historique, pourquoi se contenter des simples non hétéro ? Incluons les roux ! Ces gens sont les représentants de Satan. Même combat ! Et s'il y en a qui s'offusquent de juger quelqu'un sur sa couleur de cheveux, je lui réplique que le juger sur son orientation sexuelle l'est tout autant.

    Les agressions physiques envers les homosexuels se médiatisent (je n'oserai pas dire qu'elles se multiplient, c'était un fait déjà acquis), l'homophobie se décomplexe. Et à cette responsable lilloise de la Manif' Pour Tous qualifiant l'agression dans un bar homosexuel en marge de sa manifestation, d'initiative citoyenne (*), j'ai envie de lui répondre qu'on n'a pas la même définition d'un acte citoyen.

    Donc l'orientation sexuelle est quelque chose de bien dérisoire. Ca ne change pas grand chose à quelqu'un. On s'en fiche autant que la couleur de ses poils. C'est vraiment du même niveau. Ca ne modifie pas une personnalité et si on me lance "oh ben si, gay c'est tout une culture, y'a une communauté blablabla" Ué... tout autant qu'il y a une communauté hétérosexuelle. La "communauté homosexuelle" est une invention regroupant un certain nombre d'individus dont certains vont effectivement être homosexuels, d'autres friendly d'autres, d'autres... Ils sont nombreux, très nombreux les homo hors milieu pensant que leur orientation ne les définit pas assez pour être caser dans une "communauté" pour ce seul fait.

    L'orientation sexuelle, on peut le dire, c'est d'la merde. L'hétérocentrisme aussi tient. Ca me gonfle totalement qu'on suppose que tout le monde est de fait hétéro. Et, parce qu'effectivement j'ai eu des histoires amoureuses avec des personnes dotées de seins on me colle directement l'étiquette homosexuelle. Des fois je corrige, des fois, fatiguée, non. Je ne me considère PAS DU TOUT lesbienne, pas plus que je suis hétéro. Dire que je suis bisexuelle serait également abuser le dictionnaire si bien que je n'ai PAS DU TOUT envie de répondre à ces questions. L'amour, la sexualité, c'est tellement mouvant, rigolo, futile parfois, amusant et passionnant, pourquoi faudrait-il le rationnaliser pour le mettre dans des cases ? C'est tellement trop triste. Tellement trop triste de dire à 18 ans "ué je suis hétéro et basta". On n'en sait rien. Etre humain c'est déjà bien. Eprouver des choses c'est déjà quelque chose. Ca se suffit. Après ce n'est que mon avis... loin d'être majoritaire.

    Alors donc, cette fameuse orientation sexuelle est au centre de toutes les haines. Et, un "'j'aime les gays" est aussi débile que "j'aime les hétéro" et pourtant... Comme si les gays étaient une seule et même personne. Le gay c'est celui qui va sortir de l'hélicopter du SAMU pour soigner ton infarctus et celui qui va t'emmerder au guichet de la SNCF. Enfin. Bref. Hein ?

    Je pense alors à tous ces gens qu'on traine dans la boue, à tous ces enfants vivants sans soucis jusque là à qui on dit que leur famille n'est pas un vraie, qu'ils n'ont pas le droit d'avoir la même protection qu'une famille hétéroparentale. Je pense à ces jeunes qui découvrent la sexualité, et que se prennent l'Apocalypse en plein face. Ca me peine. A la limite, moi je suis grande et n'espérait pas grand chose des gens. On soulève en ce moment un gros tas de fumier et tout ça gratuitement, pour le plaisir de faire du mal sous prétexte de sauver la France du Moyen-Age. Les jeunes "anti-" trop contents d'avoir enfin trouvé un peu d'action, un but à leur vie pépère, les vieux réac heureux de pouvoir enfin crier leur haine qu'on leur avait demandé de taire... Tant d'énergie gâchée.

    Bientôt la loi sera définitivement votée. Les violences se tasseront peut-être, ou peut-être que je viendrais ici raconter mon agression. Je ne sais même plus. Et puis, il y aura la loi sur la Famille, le débat sur la PMA et ça recommencera.

    Je pensais pourtant qu'on n'était pas loin. Qu'après cette avancée législative on pourrait sereinement revendiquer le droit à l'indifférence. Mais non. On reste encore et toujours au droit d'exister, d'être respecté et traité d'égal à égal. L'indifférence j'aimerais tant.

     

     (*) cf JT de 13h sur France 2 du 18/04/13

     

    Les copains autour du sujet:
    Thatou
    Chatboudin
    Dr Kalee


  • Commentaires

    1
    Judith Fidji
    Vendredi 19 Avril 2013 à 12:21

    J'espère faire partie d'une majorité silencieuse qui n'en a rien à faire, si ses voisins sont mariés ou pas, sont homos ou pas. Je ne connais même pas de militants ni pour ni contre dans la vraie vie. Et j'habite trop loin d'une grande ville pour aller aux manifs pro-mariage... Mais quand je regarde les infos, j'espère vraiment que la majorité des gens sont comme moi, et que les excités homophobes sont une petite minorité.

    Tout ce que je vois près de moi, c'est que les voisines de ma soeur vont devoir aller en Belgique pour faire leur PMA parce qu'elles en ont marre d'attendre que la loi passe en France... Et moi j'ai hâte qu'elles le fassent, pour qu'il y ait un enfant de plus dans l'immeuble pour jouer avec mon neveu.

    La loi va passer, le sujet va se tasser. Peut-être que les excités vont se rendre compte qu'il y a des choses plus importantes dans la vie que la vie amoureuse de ses voisins... Courage.

    2
    Knackie Profil de Knackie
    Samedi 20 Avril 2013 à 23:10

    Merci...

    3
    Valentinou
    Mardi 23 Avril 2013 à 11:49

    Hélas on est encore bien loin de l'indifférence ... Je pensais qu'on en était quand même au respect de la différence, mais même pas ... Comme tu le dis c'est effrayant de voir cette homophobie éclater au grand jour, ça rappelle tant d'épisodes sombres de l'histoire ... Oui les choses vont se tasser, mais les mentalités ne vont pas évoluer radicalement ... La route sera longue !

    4
    Didi1504
    Samedi 27 Avril 2013 à 16:10

    J'habite dans un pays voisin de la France, où la loi sur le mariage homosexuel est passée sans heurt ni violence. C'est passé et entré dans les moeurs, comme la loi sur l'euthanasie.

    On peut, en conscience, être d'accord ou pas, y avoir recours ou pas, mais on laisse les autres faire comme ils l'entendent.

    Alors sur la question de savoir pourquoi ça déchaîne tant les passions en France (et toute cette violence au pays des droits de l'homme, mon dieu...), j'ai pas trop bien saisi...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :