• Prête moi ton blog - Réponses edit

    Quatre sages-femmes, des univers différents, des expériences multiples, réunis par leur métier et par leur envie de l’écrire.

    Quatre blogueurs qui ont choisi de débuter l’année en jouant.

    La règle : chacun a tracé les grandes lignes d’une situation qu’il avait vécue. Et nous avons ensuite tenté de nous approprier les histoires des autres.

    Vous trouverez donc sur chacun de nos blogs quatre versions – évidemment reconstruites à partir de nos propres expériences - de l’histoire que nous avions proposée. 16 récits !

    A vous de jouer à en retrouver les auteurs respectifs (réponse dans quelques jours).

    Je m’associe à Jimmy, 10lunes et Sophie pour vous souhaiter une excellente année 2013

     

    Texte 1

    J’avais pris cette garde sup’ en Grossesse à Haut Risque. J’étais jeune diplômée et je baillais devant le manque d’activité. C’était calme. L’aide soignante faisait son shopping sur internet pendant que je regardais la pendule en attendant mon prochain soin.
     
    Les minutes s'enchaînent. Il faut dire, c’est calme. Je n’ai rien de vraiment urgent, rien de vraiment flippant. Parfois on a des trucs qui vous gardent éveillés une partie de la nuit, mais pas ce soir.
     
    Minuit. Je me lève, ma collègue ne me regarde même pas. Je prends le dossier, je biffe le largactyl avec une double flèche et je vais enlever la perfusion. Je toque, j’entre, la patiente - la trentaine, début de grossesse, se saisit précipitamment de la télécommande pour couper le son de je ne sais quel truc à l’eau de rose. La chambre est sombre et la télévision représente la seule source de lumière.
     
    Dans l’obscurité je travaille sur son poignet et je retire enfin ce fil. Je me retourne vers la patiente pour lui annoncer qu’elle est tranquille pour la nuit, quand je vois qu’elle a l’air très gênée. Pendant que je m’affairai, l’histoire à l’eau de rose sur NRJ12 a pas mal changé. Un couple, un homme et une femme sont affairés sur un escabeau. Et il ne s’agit pas de repeindre le plafond.

     

    Texte 2

    Ma nuit est bien avancée. Je n’aime pas trop être de garde en Grossesses à Haut Risque, trop imprévisible. Toute seule à gérer des grosses pathologies c’est lourd.

    Là ça s’est calmé. Je dois aller voir une patiente qui vomissait (une vomisseuse comme certains les appellent élégamment), pour débrancher sa perfusion de Largactil qui doit être terminée. J’entre dans la chambre, elle s’est endormie, finalement, avec son haricot plein à côté de l’oreiller. Super.

    Sa télé est restée allumée, le son presque éteint. Dans la pénombre je mets un bouchon à sa tubulure de perfusion sans y prêter attention, mais au son même léger, mais très reconnaissable je finis par lever les yeux vers l’écran au mur.

    Non mais je rêve, c’est l’heure du film érotique d’NRJ12. Et pile au moment « intéressant » quoi. Et hétéro, évidemment, hein. Je sors de la chambre, avec sa poche de perfusion vide, et en éteignant sa télévision en passant. Pas autant la nausée qu’elle mais pas loin quand-même.

     

    Texte 3

     Madame Vomito était hospitalisée pour vomissements incoercibles. Un truc vraiment pas rigolo qui te gâche tout le premier trimestre de ta grossesse. Pour Madame Vomito, c’était sa grossesse entière. Pas moins d’une douzaine d’hospitalisations pour ce motif jusqu’à son accouchement. En plus, madame Vomito et sa famille n’étaient pas très sympathiques… Elle répondait rarement à nos bonjour et son regard transpirait une sorte de mépris. Peut-être nous faisait-elle payer notre incapacité à la soulager ? Bref. Une nuit, Madame Vomito était revenue.

    A 23h, je remarque que ça fait quelque temps qu’elle n’a pas sonné. Elle doit s’être endormie. Seulement la pompe dispensant son traitement va bientôt sonner. Je décide donc de faire une incursion maintenant dans sa chambre afin d'éviter que le bruit de la machine la réveille.Toc toc, je rentre. La télé est allumée sur une chaîne de la TNT, deux corps nus s’enlacent… et gémissent. Madame Vomito s’était endormie et son émission faisait maintenant place à un film pour le moins suggestif. Intérieurement, je ris.

    Elle se réveille. Enfin… juste assez pour remarquer la situation. D’un geste précis elle éteint la télévision et fait mine de se rendormir aussitôt. Pompe éteinte je tourne les talons et repars hilare vers mon bureau.


    Texte 4

    Le sol lustré du couloir luit sous la lumière blafarde. C’est l’heure où le service commence à s’assoupir. Aucun pleur de nouveau-né pour troubler le silence. Dans cette aile des "grossesses à risque", les petits sont encore au creux du ventre maternel.
    La dernière tournée des chambres est faite, le film du dimanche est terminé, les lumières filtrant sous les portes se sont éteintes. Il est minuit passé.
    De temps en temps une sonnette résonne dans la salle de soin. Le moins occupé ou le moins fatigué y répond.
    La cafetière tourne à plein. Les tasses se vident, accompagnées de quelques biscuits censés fournir l’énergie nécessaire à la veille. Pas question de compter sur le piteux plateau repas concocté par l’hôpital, soupe insipide, haricots verts- jambon et yaourt. Fadeur rituelle.

    C’est le moment d’aller retirer la perfusion de la dernière entrée, hospitalisée pour vomissements incoercibles alors qu’elle débute sa grossesse. Les médicaments semblent lui apporter le soulagement attendu.
    Je frappe doucement à la porte. Le bruit étouffé de la télévision me rassure, je ne vais pas la réveiller.
    Elle me salue à peine, rivée à l’écran fixé en haut du mur. Je lève les yeux, histoire d’échanger quelque banalité sur l’émission en cours. Pas de bol, l’émission en cours est un film érotique, du genre où tout est suggéré à coup de mouvements stéréotypés et bande-son évocatrice. J’aurais dû deviner rien qu’à l’oreille.

    -Je viens enlever votre perfusion.

    Elle m’abandonne son bras sans prononcer un mot. Je débranche la tubulure, retire le cathéter. Compresse, antiseptique, pansement ; elle n’aura pas un regard vers moi.
    Je bafouille un "bonne nuit" et la laisse à sa solitude hantée.

     

     

     

     

     

     

    -------------------------------- ATTENTION les réponses suivent -------------------------------

     

    Chers amis, merci de votre participation ici ou chez vous. Voici donc les réponses:

    Texte1 : Merci à Jimmy !
    Texte 2: Merci à Sophie !
    Texte 3: C'est moi !
    Texte 4: Merci à 10 lunes !

     

     


  • Commentaires

    1
    Jasamod
    Mardi 1er Janvier 2013 à 10:06
    1 10lunes, 2 Sophie, 3 Jimmy 4 Knackie
    2
    Mardi 1er Janvier 2013 à 10:09

    10lunes en 4...

    3
    LaurieSF
    Mardi 1er Janvier 2013 à 10:51

    1 10 lunes

    2 Knackie

    3 Sophie

    4 Jimmy

     

    4
    Mardi 1er Janvier 2013 à 10:59

    Hin hin plus dur... je sens qu'il y a des pièges...

    J'aurais dit 1) Knackie 2) Jimmy 3) Sophie et 4) 10lunes mais j'hésite sur les 2 premiers...

    5
    auroredim
    Mardi 1er Janvier 2013 à 11:21
    1. Sophie
    2. Knackie (trop facile, ou bien y'a un piège)
    3. Jimmy
    4. 10 lunes

    Ou pas!
    6
    Mardi 1er Janvier 2013 à 12:03

    1) 10Lunes 2) Knackie 3) Sophie 4) Jimmy

    Alors - pièges ou pas ?

    7
    Mardi 1er Janvier 2013 à 12:21
    Fastoche pour les deux derniers: en 3 c'est Sophie et en 4 on trouve 10lunes.
    Et je vote, y'a pas de piège: en 2 c'est Knackie et donc en 1 c'est Jimmy (que je ne connaissais pas, voyez...).

    Beaux nénés de 2013.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    pétrolleuse
    Mardi 1er Janvier 2013 à 12:31
    pétrolleuse

    1. Sophie


    2. Jimmy


    3. Knackie


    4. Dix Lunes


    C'est quand qu'on saura si on a bon ou pas?

    9
    Souristine
    Mardi 1er Janvier 2013 à 12:41
    J'aurais dit comme John Snow: 1-Jimmy 2-Knackie 3- Sophie 4-DixLunes
    Mais ça paraît presque trop simple...
    10
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 1er Janvier 2013 à 14:59
    Vous me vexeriez presque à ne pas reconnaitre mon staïle. Ban pas de piège, j'ai ecrit comme e' pourtant :-)
    11
    Mardi 1er Janvier 2013 à 15:10
    Ah comme docmam je pense qu'il y a des pièges! Vous êtes bons
    Donc 1 10lunes, 2 Knackie, 3 sophie et 4 jimmy
    12
    Mardi 1er Janvier 2013 à 15:10

    Oui mais si les autres font des pièges ? Genre Jimmy qui dit qu'il est diplôméE ? ;) Si y'a pas de piège mais juste une faute, je suis d'accord avec Souristine et John Snow alors ;)

    13
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 1er Janvier 2013 à 15:16
    Nan chaque auteur s'est glissé dans la peau de l'auteur du blog qui a vecu l'histoire. Mais le style d'ecriture, même si adapté, est propre. Reponse demain? Quelqu'un a presque Toubon
    14
    auroredim
    Mardi 1er Janvier 2013 à 16:05
    Bon après re réflexion et re relectures je dis:
    1. Sophie
    2. 10 lunes
    3. Jimmy
    4. Knackie
    Ou toujours pas!
    15
    Mardi 1er Janvier 2013 à 19:32

    1 Knackie

    2 Jimmy

    3 Sophie

    4 10 lunes

     

    Mais alors, finalement, elle dormait ou elle le regardait vraiment ce film ?!!?

    16
    0xymore
    Mardi 1er Janvier 2013 à 20:45
    0xymore

    Bon, je sais déjà qu'il n'y a pas de piège mais c'est ce que j'aurais voté de toute façon:

    1. Jimmy

    2. Knackie

    3. Sophie

    4. 10lunes

    17
    BlnMichele
    Mardi 1er Janvier 2013 à 21:45
    Jimmy, ,Knackie, Sophie, 10Lunes?
    Tous mes voeux et un grand bravo a vous 4!
    18
    ambresf
    Mardi 1er Janvier 2013 à 22:09

     toi, jimmy, sophie, dixlunes ;)

    19
    Foligou
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 00:43

    On se prend vraiment au jeu en allant se ballader sur vos blogs! Bon je dirais:

    1- Knackie

    2 - Jimmy

    3 - Sophie

    4 - 10 Lunes

    20
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 22:44

    Han dis donc j'étais loin du compte alors (sauf 10lunes qui était quand même bien reconnaissable...)

    Bon je mise sur les autres blogs pour ma récompense alors.

    21
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 22:56

    Bon bon bon... on dira que je suis contente d'avoir participé, pour mettre en valeur la perspicacité... des autres ! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :