• Les berceaux de l'enfer

    Une grossesse durant 9 mois, arrive fatalement un moment où un petit animal édenté vient au monde et là, problématique, comment le transporter? Laisse? Pas mal mais votre nouveau Mogwaï ne sait pas encore ramper. Non, pour les femmes actives des années 2000 votre maternité met à disposition des caddies berceaux transparents à roulettes. Vous pouvez au choix l'y faire dormir ou l'amener se faire torturer pour le bain, des prélèvements, le pédiatre...sans le réveiller, sans avoir à le porter au risque de tomber et de l'égratigner.
    Et là, ceux qui ont testé ne me contre-diront pas, c'est comme sur le parking du supermarché, le stress, l'angoisse: vais-je avoir un chariot pourave qui roule pas et qui va m'emmerder pendant tout le séjour? En tant que professionnelle (hehe la classe), j'en ai vu passer des berceaux. En général dans les petites structures l'étudiant fait également office de brancardier et passe femmes et enfants du bloc accouchement au service. J'ai donc le destin des parents entre les yeux lorsque j'entre dans la salle des berceaux pour en choisir un...en général le plus près de la porte. Je le prends et bien sur me rend compte qu'une roue est bloquée. J'en prends un autre et là la coque en plastique se met à tourner sur 360°, un vrai remake de l'exorciste. Ben oui...les berceaux restant dans la réserve sont forcément les plus atteinds.
    Mon choix s'arrête donc sur la roue bloquée et comme dans 50% des cas le berceaux n'avance convenablement qu'en le tenant à la diagonale et en poussant très fort. Dès que je le peux je refile le maniement de la voiturette au papa qui se retrouvera un peu penaud mais il l'aurait été encore plus avec le lit électrique.

    Alors oui, je m'attarde sur de bien futiles considérations mais bon Dieu pourquoi, pourquoi la technologie nous use autant? Quand vous aurez poussé des berceaux qui ne roulent pas pendant 12h vous comprendrez ma souffrance. Lorsque vous aurez placé votre monitoring en vous demandant pourquoi la ligne de tocographie reste parfaitement plate et que vous mettez dix minutes à comprendre que l'AS en faisant le grand ménage rebranche uniquement les bruits du coeur, vous comprendrez mon désarroi. Et lorsque vous passez plus de temps à chercher des gants à votre taille et qui ne soient pas vinyl qu'à faire votre prise de sang, vous comprendrez ma douleur. Et le pire, le pire, quand vous faites une glycémie capillaire à un bébé, qu'une goutte de sang ridicule apparait, que vous arrivez enfin à en avoir assez pour la mesure et que sans crier garre l'appareil à dextro s'éteind à jamais sous les yeux des parents horifiés à qui vous devez expliquer que non vous n'êtes pas totalement incompétent mais qu'il va quand même falloir repiquer leur progéniture... T_T

    L'enfer, ah...bon en fait il y a bien pire dans la vie mais pendant que je râle sur des choses dont je me fous complètement je ne parle pas des vrais problèmes comme ce que je vais manger au prochain repas. Ca tombe bien, je voue un culte à la superficialité, je commence demain.

    Pour info, voici le reportage qui m'a inspiré cet article hautement informatif. (attention spoiler) On y voit plusieurs fois des femmes poussant diagonalement les berceaux farceurs. Mais piouf, je ne peux plus trop regarder ce genre de reportage sur la maternité, ça m'énerve. Apparement ça finit en césa pour échec déclenchement mais pourquoi le déclen? Pourquoi on invite une caméra en salle de césa et on laisse la compagne dehors? Pourquoi le chir se destérilise le bras en s'habillant alors que moi si j'avais frôlé son dos il serait parti se changer? Déformation professionnelle.

    Je préfère râler sur des choses inutiles, c'est bien moins fatigant.

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    nawuta17
    Dimanche 1er Mars 2009 à 14:06
    Aloreuuuuu pour les berceaux moi j'ai eu qu'un seul enfant donc pas encore de moyen de comparaison; le mien fonctionnait super bien, j'ai trop kiffé, je faisait des courses avec dans les couloirs ( nan je plaisante j'avait du mal à marcher...) je voulais le chourer pour chez moi mais j'ai pas osé, c'est quand même trop pratique, je l'emmenai partout comme ça vu que j'avais peur de me faire chourave le bb ( ouais y avait plus de chambres maternité alors j'étais à l'entrée, la première porte, dans les chambres gynécos)
    donc il prenait ma douche avec moi, ça avait pas l'air de le déranger.
    Mis à part ça il y est pas rester non plus trop longtemps entre les visites pendant lesquelles il passait de bras en bras tel un nouveau jouet et puis il dormait dans mon lit, sur moi ( moi je dormais pas par contre quel sens du sacrifice!)car il arrêtait pas de recracher et j'avais peur qu'il s'étouffe...mouais

    ET donc concernant ce superbe reportage de M6..comment dire...je crois que j'ai quand même plusieurs fois failli les appeler pour leur demander qui étaient les gynécos et où ils sévissaient! genre le mélodrame on a eu qu'un seul accouchement par voie basse sur le nombre  ( bon ok les triplés c'est norma et ça ma quand mm bien fait marrer le père au mileu de la salle avec son appareil phot tout perdul...) donc déjà paye ton image de l'accouchement, j'imagine la pauvre femme enceinte avachie sur son canapé avec sa tablette de chocolat en train de faire une crise d'angoisse à la vue du bloc.
    Le pire pour moi ça a été la gamine de 16 ans genre à un jour de dépassement de terme le gygy lui balance direct " bon on va programmer une césarienne demain ça sera moins traumatisant" euhhh comment dire vu la tronche de la nana à ce moment là chui pas sur que le traumatisme soit évité. Elle se sent bien obligée de dire oui mais n'a pas l'air de bien comprendre ce qui lui arrive...genre une césarienne moins traumatisante? bon ok on sait pas la taille de son bassin et tout mais tu m'explique la raison médicale justifée exposée dans le reportage à part le "c'est moins traumatisant "
    peut être qu'il avait golf le week end d'après remarque
    Menfin comment veut tu après avoir entendu ça que les femmes ne veuille pas de césarienne de "confort" comme il disent...
    ils lui ont dit à la gamine que après elle aurait une grosse cicatrice sur le bas ventre? un truc qui tire et t'empêche de te lever et de t'occuper de ton bb les premiers jours? ( ou presque?) et que un jour si elle veut d'autres enfants ben il faudra bien réfléchir avant d'envisager un Avac? bref ça m'énerve, il lui a surement expliqué ( enfin j'espère sinon faut le radier) mais M6 qui coupe au montage, les futurs parent sur leur canap ben après il préjugent :D

    bref moi aussi vaut mieux que je parle des berceaux roulants inclinés trop pratiques sinon je vais me faire black lister des blogs
    2
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 1er Mars 2009 à 14:25
    Mwarf.
    Le coup de la césa itérative s'explique dès le premier plan de l'établissement où l'on voit en gros marqué: clinique.
    Oh j'exagère oupa mais cliniquement le gynéco devait avoir un col "pourri" (long postérieur fermé), avec une présentation élevée ne le sollicitant pas et il s'est dit qu'en 5 jours ça n'allait pas s'améliorer. Déclencher une primi sur un col non favorable et une présentation haute a pas mal de risque de finir en césa au bout de 48h éprouvantes de déclenchement (ballonnet et/ou prostaglandines puis ocytocine).
    C'est vrai que c'est très discutable, déjà de ne pas attendre T+4 si tout va bien par ailleurs, et ensuite de ne pas tenter un déclenchement kit à ensuite partir en césa pour  tenter préserver le pronostic obstétrical.
    De plus, je ne suis pas convaincue qu'une césarienne soit moins traumatisante...même pour une ado.

    Pour les triplés il y a le père totalement perdu mais aussi une étudiante en second plan qui ne sait pas trop où se mettre. J'ai bien aimé l'annonce de l'équipe présente: médecins, infirmières, puéricultrices. On n'a pas oublié quelqu'un?
    3
    Marilou
    Dimanche 1er Mars 2009 à 16:53
    Sages femmes???? on sait pas ce que c'est!!!! Pourquoi en parler???
    Sinon pour parler du gynéco, il est pas le seul à avoir ce raisonnement et pas qu'en clinique (récemment j'en ai entendu un dire "il faut arreter de raisonner en tant qu'obstétricien à vouloir tout faire passer par en bas") où va-ton je vous le demande???
    Marie-Laure SFDE (ça pète non???)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    naruta17
    Dimanche 1er Mars 2009 à 17:47
    mdr j'avais pas vu effectivement clinique explique cela
    menfin ouais bien sur il avait surement ses raisons, mais au montage ça donne quand même un truc pour le pékin moyen devant sa télé " une césa c'est moins traumatisant" sauf que c'est une opération quand même, on ouvre le corps quoi, moi ça me traumatiserait

    et oui concernant les sages femmes on en voit pas l'ombre pendant deux heures ( enfin si on les voit bien mais on en parle pas), c'est un métier mystère que veux tu :D moi avant mon bb je savais pas non plus qui elles étaient, sinon je pense que je serai déjà sf! snif
    5
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 1er Mars 2009 à 18:12
    Siii siiii, dans l'extrait que j'ai mis en lien on voit l'espace d'une seconde la plaque de la sf faisant la prépa des filles. Bon ensuite elle déconne un peu en parlant de papa. Je pense que si de nos jours les journalistes sont capables de faire un reportage entier sur la grossesse, le fait d'avoir des enfants etc...sans prononcer une seule fois le mot sage-femme c'est que nous ne sommes pas totalement innocentes là dedans. Oui certes de nous tout le monde s'en fout mais quand même...

    Ce que tu dis Marilou est intéressant. Moi au début j'étais choquée de voir qu'on déclenchaient les morts foetales, les IMG tardives etc...ensuite j'ai compris mais parfois on se demande vraiment. Lorsqu'on entend parler de femmes passant plus de douze heures au bloc pour une mort foetale à terme et qui finalement remontent puis redescendent puis accouchent au bout de 36h ou carrément partent en césa alors que ça pendait au nez de toute l'équipe depuis longtemps on se demande s'il ne valait pas mieux être moins jusqu'au boutiste dans la tentative de voie basse. Je serais plutôt partisanne de tenter la voie basse même dans des situations tendues mais d'avoir la césa présente dans la tête quand on voit que ça n'avance pas et que la situation est éprouvante pour le couple (je pense surtout aux MFIU et IMG).
    6
    Marilou
    Dimanche 1er Mars 2009 à 18:24
    Les cas de MFIU et d'IMG sont à considérer différamment, je suis d'accord avec toi. Mais osez dire qu'une césarienne est moins traumatisante, je ne suis pas d'accord avec ce gynéco. C'est un choix de facilité dans ce cas là je trouve, et je n'ai jamais vu un obstétricien présenter les risques d'une césarienne, non seulement pour cette grossesse (les complications ça existe aussi, ainsi que tous les désavantages pour l'autonomie de la mère) et pour les grossesses suivantes. Un utérus cicatriciel c'est pas anodin!!! Alors là je réfléchis avec ma volonté de sage femme de tout faire passer par en bas, mais il me semble que les femmes sont faites pour accoucher!!!! Après il existe des exceptions et dans certains cas une césarienne est tout à fait nécessaire, je ne le nie pas non plus. Mais la faire en dehors de toute urgence ou de données nous indiquant que la femme ne pourra pas accoucher, non!!!!
    Grand débat n'est ce pas????
    7
    naruta17
    Dimanche 1er Mars 2009 à 23:59
    c clair on se fatigue là râlons sur des choses inutiles
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :