• L'étudiante infirmière en vacances

    Fin de stage. On a eu sa super note, on est plus ou moins contente / déçue. On est plus ou moins heureuse / triste de quitter l’équipe. Mais tout ça on s’en fout maintenant, puisqu’on est en VACANCES !

    Plus de lever à 4h30 du mat, plus de grand lavement à 8h, plus de patient pas content à 10h, plus d’IDE qui vous harcèle à …. Toute heure. Bon ... plus de patient content non plus, plus de pansements, plus de moments de rire avec les IDE. Mais on s’en fout. Vacances bien méritées après ce mois d’exploitation de stage.

    Curieusement, moi les vacances ça me fait pas d’effet particulier. Toujours contente de pouvoir dormir bien sur, de pouvoir sortir (ah bah non ça je le fais aussi quand je bosse). Mais j’ai pas peur de le dire, le boulot me manque un peu (ça je suis sûre que c’est une mutation acquise par la P1, ça m’a définitivement dérangé le cerveau.)


    Pis même en vacances, on reste étudiante infirmière !

    Déjà, les gens de la famille malades : « Je tousse, je fais quoi ? » « Au secours, je saigne du nez FaNt4zY sauve moi ! », « Je suis balade, j’ai de la fièèèèèvre ! » . Après les avoir frustrés en les redirigeant vers le médecin (oui, je suis pas docteur moi, je suis même pas infirmière alors) et avoir invoqué le Dieu paracétamol, je retourne à ma quiétude vacancière.

    Après, les stressés : « Aaaaah le frère du cousin de mon arrière grand tante a fait un voyage au Mexique il y a 3 ans et j’ai un peu mal à la tête, tu crois que j’ai la grippe du cochon ??? » Et ceux qui veulent que je leur donne mon avis (non éclairé) sur cette nouvelle épidémie qui va faire mourir le monde entier.

    Ensuite, les ptites habitudes qui ne me quittent plus. Je me lave les mains 20 fois par jour et je regarde d’un œil critique les gens. Habitudes de vie, hygiène, manière de porter les objets lourds (et la manutention ?? et ton dos tu y as pensé ? La hernie discale blablabla….), je deviens vite insupportable, et je reste scotchée à la TV après midi pour regarder le journal de la santé au grand désespoir de mes proches.

    En plus, ils sont obligés d’entendre parler du dernier stage, que je ressasse à fond en désespérant de trouver une oreille attentive et compatissante à mes déboires avec les IDE et les AS, aux maladies que j’ai rencontré, aux soins plus ou moins ragoûtants que j’ai effectué, sujets qui, vous vous en doutez, passionnent les gens au plus haut point.

    Finalement, je ne suis pas mécontente de reprendre demain !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 5 Mai 2009 à 18:59
    Mué....chui sure que les lavements ça te manquait ^^
    2
    Fant4zy
    Mercredi 6 Mai 2009 à 16:55
    A fond! 
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :