• Incognito à l'hosto

    L’autre jour je suis allée draguer en civil, dans un recoin de l’hôpital que je ne connaissais pas, loin de la maternité. Cela m’a permis d’expérimenter un peu l’autre monde, celui des visiteurs.

    Tout d’abord trouver l’endroit où on veut aller, blouse ou pas, ça ne change pas, toujours aussi paumé, les panneaux toujours aussi mal renseignés.
    Puis, lorsqu’on s’approche progressivement du service convoité on les voit, les blancs et là, petit caractère oppressant pour nous en simple jean. Face aux pyjamas blancs, la personne en jean est invisible (ben oui, trop peur qu’elle demande quelque chose, autant faire semblant de ne pas la voir). Il y a ceux en bande, qui fument. L’hôpital étant devenu un lieu non fumeur, sur les petits balcons les crottes d’oiseaux ont remplacé les mégots eux mêmes délocalisés à l’entrée des bâtiments. Il y a aussi l’infirmière qui appelle son chéri ou ses enfants, collée contre un mur, la tête rentrée dans les épaules elle essaye de faire de l’allée pleine de monde un endroit intime. Heureusement, son service se termine. On trouve parfois quelques blouses blanches en comité restreint, ce sont les médecins qui café à la main, racontent leurs meilleures histoires de patients, ou d’infirmière justement.

    Pour une fois j’étais étrangère à la faune hospitalière alors je regardais de loin, avec le caractère d’invisibilité qu’on m’a accolé. Bon, j’étais quand même là pour draguer hein, alors je suis allée me chercher un café (arme ultime). La machine à café était bizarrement placée, genre dans un parking aire de repos pour ambulanciers. Mais comme je sais qu’on ne me demandera jamais rien, moi pauvre petit civil, par peur que je demande quelque chose en retour, j’y vais sans hésitation.

    Puis lorsque je peux parler à la blouse convoitée alors là, le civil devient quelqu’un. On le regarde par la fenêtre du genre « tiens mais qui est cette fille follement sexy parlant avec un médecin tout aussi attirant ? ». A l’hôpital la couleur n’est rien. Venir habiller en fringues de tous les jours c’est être en bas de la chaîne alimentaire, pire qu’un externe, c’est dire ;-)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    DocCapuche Profil de DocCapuche
    Mardi 1er Septembre 2009 à 19:01
    Tu nous caches l'essentiel : as-tu réussi ta mission drague?
    2
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 1er Septembre 2009 à 19:54
    Hum hum, on va dire que j'ai plutôt réussi vu que j'ai eu le droit d'admirer la jolie blouse bien blanche à loisir.
    3
    naruta 17
    Mardi 1er Septembre 2009 à 22:04
    clap clap clap !!!
    4
    Ly
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 15:17
    Et sous la blouse?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Knackie Profil de Knackie
    Jeudi 3 Septembre 2009 à 16:00
    Keukine Ly
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :