• Grandir

    Progressivement je dépasse le quart de siècle... Je n'ose même pas imaginer lorsque j'aurais trente ans. Bientôt je n'aurais plus de réduction pour les transports en commun, le cinéma ou les clubs libertins. Je ne pourrais même pas arguer le fait d'être étudiante. Non, je suis un "jeune actif" même pas gay.

    Je vais peut-être avoir un emploi stable et déjà, je ne suis plus la plus jeune à mon poste. Les ex de ma promotion se marient, ont des enfants, c'est affolant. Moi je n'ai pas le droit, Dieu que c'est rassurant. Je les envie quand même un peu, un congé maternité, long, puis une reprise du travail tardive, tardive... je rêve de vacances sans fin. Pourtant je ne fais pas un métier que je déteste. Je ne l'exerce pas dans les conditions les plus idéales, c'est tout. L'hôpital a un drôle d'avenir, vraiment. Je m'en veux lorsque je n'ai pas plus de 5 minutes par heure à accorder à la primipare toute heureuse de bientôt accoucher et qui pourtant, doute. Je m'en veux lorsque je n'ai pas plus de 3 minutes à accorder aux étudiants qui voudraient apprendre quelque chose pendant leur garde... leur dire "tiens regarde au mur, t'as plein d'info sur l'analyse des rythmes" c'est vachement pédagogique. Et puis, je m'en veux lorsque je ne peux pas être dans deux salles en même temps, quand il y en a deux qui merdent, et que j'arrive dans la deuxième juste à temps. Je ne pourrais pas toujours être dans le bon timing. Et pourtant, ce serait inexcusable.

    Ce sont des problèmes de grand et ils ne sont pas rigolos, les grands.

    Et puis, je cohabite avec des chats et un être humain. Mine de rien c'est réconfortant. C'est un peu là qu'on se rend compte qu'en fait le travail c'est pas totalement le plus important. Si j'avais su j'aurais fait un truc moins stressant, avec des horaires normaux. Ou j'aurais arrêté mes études et fait femme au foyer, bénévole dans une AMAP. Elle aurait pu me prévenir qu'elle serait là. Oh oui féministes de tout poil, c'est honteux ce que je raconte là, fouettez moi.

    Je grandis, je vieillis, qu'importe. Je suis juste là, déjà.  C'est quand que la vie s'arrête de passer à travers la vitre d'un TGV ?


  • Commentaires

    1
    xavana
    Samedi 4 Août 2012 à 18:46

    Intéresse toi à la méditation. Kabat Zinn qui permet de vivre cette vie en vivant chaque instant sans pensant à ce qu'on n'a pas eu le temps de faire, ni ce qu'il reste à faire. A se poser en quelque sorte!

    2
    Samedi 4 Août 2012 à 19:02

    A peu de choses près je traverse les mêmes sentiments... Je pense tres fort à trouver un endroit pour bosser où je puisse supporter et continuer à apprécier mon travail (parceque vraiment je suis passée dans des endroits où je sais que je n'aurai plus vu l'intérêt d'être sage-femme). Je flippe à l'idée de franchir un pas énorme dans mon couple, un pas qui te met direct dans la cour des grands et des responsabilités. Les responsabilités.... Ras le bol ! Si on croule dessous dans la vie pro et privée, au secours... J'aimerai aussi être perpétuellement en vacances ou alors un boulot moins stressant où il on pourrait moins cogiter parfois. Bref, bienvenue dans le monde des adultes....!

    3
    elly10
    Dimanche 5 Août 2012 à 11:28

    Eh bien knackie tu es en plein baby blues? 

    Comme je te comprend, je (et pleins d'autres sf) ressent la même chose... Et je n'ai même pas passé le quart de siècle. Nous sommes 2 dans l'équipe a être diplomées de 2011, toutes 2 stagiairisées cet été (un an après le DE, grosses grosses chanceuses!) et une collègue et amie plus agée trouvait que nous avions déjà perdu de notre fraicheur et de notre entrain. Nous aimons notre travail, nos collègues sont presque des amis, mais nous sommes déjà lasses des gardes de 6 ou 7 accouchements (à 2), des gardes à courrir entre 5 parturientes qui voudraient bien plus qu'un TV horaire comme accompagnement, des heures et des heures sur le PC a rentrer des dossiers, la commande de pharmacie et des fiches d'évènements indésirables etc...

    Ma vie est plus gay qu'avant le DE (parce que bon, avoir des sous pour partir de chez papa maman, s'acheter des chaussures et sortir en boite c'est cool), mais pas autant que je l'imaginais :-(. 

    4
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 5 Août 2012 à 13:04

    xavana>> Hum hum...

    LullaSF>> ça devient l'arlésienne cet endroit.

    elly10>> encore un effort pour mettre plus de gayté dans ta vie :)

    5
    DocCapuche Profil de DocCapuche
    Lundi 6 Août 2012 à 23:45

    Heureusement que t'as pas des horaires normaux. Tu ferais comment pour partir en week-end au milieu de la semaine?

    6
    ambre15
    Mardi 7 Août 2012 à 21:42

    viendez bosser en niveau 1 et arrêtez vous 15 mois pour l'avenir de la nation les filles ;) nan, j'déconne!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    ambre15
    Mardi 7 Août 2012 à 21:45

    non sérieux, vous avez du courage de bosser dans vos maters... je ne pourrais pas! 600 naissances par an, ça me suffit... quand à faire un enfant, c'est bcp de responsabilités, mais un sacté bonheur ;) (ouais, je fais un peu bisounours là)

    8
    eimelle
    Mercredi 8 Août 2012 à 23:24

    moi j'ai 40 ans bientôt et j'ai attendu cet age pour ne pas arriver à temps dans la deuxième salle et rattraper une sale situation.Pourtant j'travaille dans une mater de taille normale.

    Et si tu ressens cette lassitude à 25 ans ,imagine ce qu'on peut ressentir 15 ans plus tard.Mais faut manger!

    j'te parle pas de la fatigue qui se cumule 

     On fait le plus beau métier du monde non?

     

    9
    Bdp
    Jeudi 9 Août 2012 à 12:21

    rhoooo moi qui suis déjà vieille avant de commencer les études :D Je pourrai remonter le moral aux potes de promo alors, leur dire que la vie avec des enfants et des responsabilités c'est bien aussi ;-)

    10
    infusette
    Lundi 27 Août 2012 à 16:09

    nom d'une petite bonne femme !!! eh les jeunes c'est quoi ça !!

    ça va pas bien de vous plaindre d'un travail qui vous permet

    1. de subvenir à vos besoins et d'avoir rapidement un statut stable...

    2. d'être hors du boulot 4j /7 (vive les 12h ! ) 

    3. de vous laisser bcp du temps pour vous cultiver, faire des voyages ou de l'élevage (chats, enfants au choix), ou militer !!!

    4. de vous éclater grace au plus beau métier du monde... :-p ..... de vous sentir utile et efficace ds 80 % des cas...

    Pour méditer.. sur la profession et mettre le nez dans nos contradictions lisez plutôt le rapport de Philippe Charrier sociologue

    sur les sages-femmes --> http://hal.archives-ouvertes.fr  (rapport complet 138p synthèse 13p)

    à méditer en particulier le recrutement social des sages-femmes, l'usage du temps partiel, le taux de syndicalisation des hospitalières etc  ...

    ça ne changera pas l'industrialisation de la naissance (et l'absence d'ubiquité ...) mais si la profession s'organise et acquiert un meilleur niveau de connaissances et un point de vue plus global du contexte , on ne ratera peut-être pas les opportunités ouvertes par la démographie médicale momentanément déclinante (proposer un parcours de soin spécifiquemt sf pour le suivi de g = monopole d'activité = attribut habituel des professions médicales )

    alternative plus passionnante qu'amapienne au foyer non ?  non ! ah bah tant pis alors ...

    vieille énervée de 50 ans ! (houla déjà ?!)

     

    11
    Knackie Profil de Knackie
    Jeudi 30 Août 2012 à 13:05

    1. Après 2 ans et demi, la moitié de ma promo est en situation instable (CDD courts, sans certitude d'être reconduits) ou au chomage.

    2. Les semaines à 4 gardes arrivent régulièrement, et c'est pas si souvent que j'ai 3 jours consécutifs en ce moment. Après une série de 3 gardes ton ou tes 2 jours de repos, tu vas pas faire un marathon. Chaque année je me retrouve avec un trop plein de presque 100h à la fin de l'année... les 2/3 d'un mois à temps complet.

    3. ??? cf le 2

    4. Je suis dans un gros centre drainant toutes les pathologies de la région, le plus beau métier de monde, non franchement pas. Utile efficace, parfois, nulle aussi et intuile aussi. Les petites mater sympa on les ferme ou lorsqu'elles existe elles n'embauchent pas ou alors de manière très précaire.

    A cela on ajoute les nuits, les week end qui font que tes jours de repos tu les passes tout seul à te reposer parce que personne d'autre n'est disponible, ou bien à dormir parce que tu es rentrée chez toi après ta nuit à 10h du matin.

    Le métier n'est pas tout noir, mais je me demande quelle sf de ma génération se reconnait dans ce que tu décris infusette...

    12
    ambre15
    Jeudi 30 Août 2012 à 13:09

    au chômage knackie? carrément? des sf en situation précaire j'en connais beaucoup, mais au chômage, aucune... :(

    par contre, j'ai vraiment l'impression d'être privilégiée quand je te lis... petite mater, stagiairisée au bout de 6 mois et donc titulaire au bout de 18, boulot intéressant, sympa, varié, planning qui me laisse du temps, bref, j'ai pas trop à me plaindre...

     

    13
    Knackie Profil de Knackie
    Jeudi 30 Août 2012 à 13:18

    Chômage l'année après le dimplôme, quelques unes et maintenant celles qui sont au chômage sont celles qui sont enceintes et que les mater n'ont pas renouvelées... Elles pourront retrouver un emploi quand elles auront accouchées.. ahah.

    Et sinon j'oubliais: le planning 15 jours à l'avance qui fait que lorsque tu as beaucoup de jours de repos consécutifs et ben tu ne peux rien faire de bien exotique  car c'est trop tard pour prévoir.

    Oui ambre tu es un peu privilégié, mais ça c'est le Nord, les corons, toussa.

    14
    ambre15
    Jeudi 30 Août 2012 à 13:22

    le nord? oulà t'as un problème de géographie, je suis au sud de paris ;) (ah pardon, pour vous, au dessus de la loire, c'est le nord ;) )

    15
    infusette
    Jeudi 30 Août 2012 à 22:03

    ... nous apprîmes qu'il faut parler de populations statistiques significatives , je pense que ton échantillon n'est pas représentatif de la réalité de la profession...

    donc allons voir du coté des stats cf Charrier (j'insiste) quoiqu'il ait commis l'erreur de ne pas recruter ses 800 et des brouettes de sfs ... à Paris et région parisienne...(il n'a pris que des régions sous-développées rhone-alpes, paca...)

    [les non renouvellements de contrats ds le chu (de province) où je travaille concernent des sfs qui ont des compétences (techniques ou relationnelles)...limites ... bref qui ne tiennent pas la marée...]

    le plus beau métier du monde est un terme très péjoratif pour moi ...c'est comme le statut médical ... un leurre social  et/ou institutionnel..qui nous cloue le bec et nous empêche de nous bouger 

    pour la reconnaissance de la profession...blabla je radote..

    au temps des dinosaures (années de mes débuts en CHU) on parlait d'art obstétrical ...le but de l'art c'est de gommer la technique ( de faire oublier les tuyaux,les machines, le stress, la difficulté..) ...

     je ne vois pas en quoi le fait de travailler en niveau 3 avec des pathos change le sens du métier , les valeurs à défendre...rassure moi on a encore des femmes (enceintes) sous les mains ?

    pas des uterus à pattes,  prééclamptiques, cardiaques, lupiques et autres diabétiques ...numéros ou dossiers ..

    nulle et inutile surement tu n'es pas, petite scarabette (les 3 premières années sont les plus dures..)  ...un pas de coté s'impose... y a pas de groupe d'analyse de pratiques dans le coin où tu travailles ? 

    sinon c'est bien d'être en pétard et insatisfaite , ça fait avancer le schmilbilickkkk ...

    tout plutôt que la résignation...

    16
    Knackie Profil de Knackie
    Jeudi 30 Août 2012 à 22:19

    Mon blog n'a pas vocation d'être représentatif de la réalité de la profession. Seulement de la mienne.

    Les non-renouvellement chez moi ne concerne pas des sf ayant des compétences limites (on les reprend après plusieurs mois si le budget le permet).

    Le rapport charrier c'est bien beau, on apprend que les sf ont en moyenne 1.55 enfant. Chouette. La bilbio est sympatique également, une petite dizaine de référence dont presque la moitié sont de Charrier lui même. Mais bon, là n'est pas le sujet.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :