• Gastronomie et sage-femme

    Pour continuer dans l’épicurisme nous allons maintenant parler de nourriture. Si vous en doutiez, une sage-femme, ça mange. Et, milieu féminin oblige, une sage-femme mange «équilibré» ou du moins si ce n’est pas le cas (comme dans 90% des tupperware) elle s’autofustige en nous cassant les oreilles. Le pire c’est quand je m’amène avec mon n’importe quoi (pizza, sandwich du distributeur, rhum arrangé et herbe du jardin) et que la rabajoie calcule le nombre de calorie, la part du protides, glucides, lipides en protestant. Mais de quoi je me mêle? Je lui dis moi qu’elle est ridicule avec son orange qui éclabousse tout le monde?

    Mais le best, ce sont quand même les barquettes de l’hôpital. Parfois (surplus, commande spécial étudiant, vols…), on peut en manger. Elles sont élaborées par un diététicien, cuisinées dans un sous-sol avec amour et cuites dans un autoclave-stérilisateur-à-vapeur-bouillante. Parfois c’est même bon… Mon menu préféré étant les palets au fromage (du fromage pané) avec les tomates au four. Puis le soir il y a toujours au moins un truc de mangeable: la soupe. Par contre les fromages on peut oublier, ils partent toujours plus vite de que leur ombre. Ce que je ne mange jamais:  le boudin aux pomme. Je ne sais pas pourquoi mais ce congloméré de sang tout seul dans sa barquette me répugne. Les boules si je suis au bloc et que je ne peux pas m’échapper pour trouver autre chose durant la garde.
    Aussi, le rôti de dinde me laisse perplexe. Je suis désolée mais une mousse de viande aux épices roulée dans quelque chose de dur et non identifiable, je n’appelle pas ça du rôti. Côté mangeable, ni bon, ni mauvais car sans goût, il y la fameuse omelette à la poudre d’œufs. Nous avons parfois droit à de bonnes surprises comme les pâtes bolognaises qui ressemblent à de la pâté pour chien et qui finalement ne sont pas si mauvaises.

    Côté nourriture c’est clair que les hôpitaux ne rivalisent pas avec les selfs des cliniques moins chers et bien meilleurs. Là bas on te demande la cuisson de ton steack et on a des pâtisseries même pas dégueu au dessert. D’ailleurs les patients ne s’y trompent pas, ils sont beaucoup mieux soignés en clinique, la preuve, z’ont des croissants au petit déjeuner.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    ambre sf
    Jeudi 30 Avril 2009 à 20:28
    dans ma mater aussi ya des croissants le dimanche matin!!!
    2
    eo
    Jeudi 30 Avril 2009 à 22:18

    Ca me fait bien marrer, et en même temps j'ai un peu honte, parce que moi le midi, j'emmène toujours mes tups' au taf, crudités, plat féculents-légumes-protéines, yaourt et fruit...


    Comme ça le soir je peux manger plein de fromage et de charcut' ! (?).

    Le self de mon CHu était parfait, poisson possible tous les midis,etc...

    J'ai rencontré au comptoir un gars qui a travaillé en tant que patissier toute sa carrière dans un CHU. C'était intéressant l'évolution que ça a eu... Décongeler des patisseries ça gagne du temps, c'est sur.

    J'ai toujours été persuadée que l'alimentation et l'hygiène de vie plus globalement était notre première médecine. Dommage que ça se perde de façon générale et auprès de patients malades d'autant plus...

    Pour les cours de cuisine (et de couture !!!) à l'école !!!
    A bas les plats cuisinés !!!!


     

    3
    ambre sf
    Jeudi 30 Avril 2009 à 23:14
    oui! je suis d'accord! moi aussi j'emmène mon tupperware-yaourt-fruit le midi...
    4
    Mélaanie
    Vendredi 1er Mai 2009 à 00:43
    Après deux semaines intensives de révisions de P1 (pas trés trés concluantes), pdt lesquelles on se nourri uniquement et inevitablement de plats cuisinés Wiliam Saurin, je crois que la prochaine barquette sous-vide qui se pointe sous mon nez, mon estomac lui déclare la guerre.


    Dire que la fille à la télé semblait tellement heureuse d'avaler sa viande(patée) en sauce... Calomnies !
    5
    Knackie Profil de Knackie
    Vendredi 1er Mai 2009 à 08:42
    Des croissaaaaants. J'ai connu un hôpital où médecins et cadres amenaient tour à tour pain, croissants, pains aux raisins, choco....le matin .

    Ambre et éo, vous faites donc partis de ces femmes détestables, dans quelques années vous irez ronchonner sur l'assiette du voisin, je ne vous félicite pas, mdr! Moi quand je rentre de garde, ben j'ai pas envie de cuisiner pour le lendemain, et le coup d'en faire plus pour plus tard ben engénéral ça finit dans l'estomac bien avant la date prévue :)

    Mélaanie, moi la P1 m'a dégouté des "club  sandwich" l'hôpital est entrain de me dégouter des plats cuisinés...mais il en existe des un peu bons, ceux qui sont au rayon frai et qui coûtent plus de trois euros. Les salades hors de prix aussi... Quand j'aurai un vrai salaire je pourrais acheter ça ^_^
    6
    ambre sf
    Vendredi 1er Mai 2009 à 11:09
    les plats cuisinés, j'en ai tellement mangé pdt les stages périph, ceux où j'avais juste uin microonde mais pas de frigo, que j'ai juré de ne plus en acheter un seul!!! et puis faut bien perdre les kilos accumulés pdt les études...
    7
    Knackie Profil de Knackie
    Vendredi 1er Mai 2009 à 11:17
    Mdr!! Ca me rappelle mon dernier périf, pas de cuisine, le coffre de la voiture me servait de frigo (heureusement c'était l'hivers), et je mangeais que des trucs qui n'avaient pas besoin de cuire.
    Pour l'an prochain apparement il n'y aura plus de logements, ça promet
    8
    Mélaanie
    Vendredi 1er Mai 2009 à 11:46
    Les plats tout fait frais, j'ai testé... Je me limite aux pates bolognaises. Les salades, bon mais, c'est vrai, cher.
    J'ai qu'une solution : trouver un bel interne sexy avec un beau compte en banque (pour les salades) et une belle toque blanche (pour les tuperwares diététiques)


    Ah vous me rendez toutes confiantes pour l'avenir culinaire de mes études ! ;-)
    9
    Knackie Profil de Knackie
    Vendredi 1er Mai 2009 à 17:01
    Ca gagne rien un interne....pendant 4 à 5 ans en plus ^^, ou alors  en prendre un qui fait plein de gardes et qui ne sera jamais là, on pourra alors s'amuser avec son amant cuisiner.
    Je conseille de prendre un PH ou un CCA en fonction des priorités (jeunesse ou richesse). En fonction de l'espérence de vie de l'être aimé, on peut même envisager de prendre un chef de service. ^_^'
    10
    eo
    Samedi 2 Mai 2009 à 00:32
    OK Ok... Grace à toi je vais désormais cesser de chambrer ma jeune collègue qui mange des sandwichs aux rillettes tous les midis (et fume et pèse 30kgs et essaie de faire un petit, la vilaine).
    11
    Knackie Profil de Knackie
    Samedi 2 Mai 2009 à 10:19
    Ta collègue à l'air d'être quelqu'un de très bien
    12
    Irène
    Mardi 21 Juillet 2009 à 01:12
    Bah moi,j etais hospitalisé e en urgence dans une clinique,e t franchement la nourriture était dégueulasse,avec leur fameuse omelette en poudre!!!
    13
    Knackie Profil de Knackie
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 12:21
    Ah ben peut etre que les soins étaient de quaité alors
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Irène
    Samedi 25 Juillet 2009 à 22:38
    Eh bien c"était ma première fois en clinique,mais je pense que ça c est bien passé à part la nourriture incipide!!
    Par contrrree y a quelques jrs j'étais à l(hosto,et j(ai bu du yop,et du jus en brique,(au raison jtdr!!)
    Bpn j arrête je raconte trop ma vie!

    ps: trop bien votre blog,plus tard moi aussi j 'en créerais un !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :