• Etre infirmière...

    Etre infirmière….

     

    C’est un métier qui comporte de nombreux avantages… Et inconvénients.

      

     Dans la vie : Ah ben dans la vie c’est chouette ! Le métier d’infirmière est le plus aimé par les français après les pompiers. (oui mais les pompiers ils ont des casques qui brillent alors évidemment c’est facile, moi aussi je peux le faire hein).

     Donc si tu dis à quelqu’un qui ne te connaît pas que tu es infirmière, il t’aime déjà. Tu es bien partie.

     Tu es en train de visiter un appart et tu glisses ton métier au proprio, tu gagnes des points. Concurrence déloyale ?? Ouais mais je le veux, moi cet appart.

     Revers de la médaille : les gens se sentent obligés de te raconter leur vie. Leurs hémorroïdes très douloureuses qui ont nécessité 2 hospitalisations, leur diabète, leur hypertension, la dépression de leur mari, la maison de retraite de leur mère et la jambe cassée de leur fils et une demi heure plus tard « oh mais je ne vais pas vous embêter avec mes histoires, hein, vous devez en voir toute la journée vous ! ».

     Eh oui, ils se sentent en confiance. Donc heures sup dans la vie de tous les jours. Immanquable mais plutôt rigolo la plupart du temps.

      

    Et puis souvent les gens s’intéressent. Ils sont persuadés que notre travail c’est de faire les piqûres alors je me fais un devoir d’expliquer plus en profondeur pour éradiquer cette croyance populaire.

      

    Pour draguer, c’est aussi le rêve : tous les mecs ont des yeux lubriques dès que tu dis ce que tu fais. Moi j’aime bien leur raconter comment je pose une sonde urinaire après, ça met tout de suite de l’ambiance.

      

     Dans la famille : c’est rigolo parce qu’on ne sait pas pourquoi, mais tu as pas le droit de parler du boulot a table. Et pas le dimanche après midi non plus. Et puis pas le soir parce qu’on est fatigués hein. Jamais en fait. Puis tout le monde te regarde avec des yeux ronds en balançant la phrase fétiche « je sais pas comment tu fais, moi je pourrais pas, je supporte pas la vue du sang ! ». Mouais.

      

    Par contre ils appellent souvent pour des conseils (ils ont pas compris qu’on n’est pas médecin), que la plupart du temps ils n’écoutent pas.

      

     Avec ton mec : Ah ben moi pour ça je suis vernie, puisque j’ai un infirmier à la maison. Je vous dit pas les conversations en rentrant du boulot. L’avantage c’est qu’il y a une bonne compréhension mutuelle, l’inconvénient c’est que c’est dur de parler d’autre chose, et qu’on a du mal à se voir avec nos supers horaires.

     Par contre je vous laisse imaginer ce que ça fait d’avoir un homme entouré de nanas toutes plus sournoises les unes que les autres en permanence.

      

     En ce qui concerne celles dont le petit ami est en dehors du milieu, les témoignages m’intéressent !

      

     Au boulot : C’est moins glamour. En dehors du fait que c’est l’hôpital qui t’appelle pour te proposer un job, quand tu veux ou tu veux !

     Mais plus ça va, plus j’ai l’impression que le job de l’infirmière, c’est d’encaisser. Encaisser les conflits, oui tout le monde te tombe dessus : les médecins, les patients, les familles, le service administratif, même tes collègues des fois. Un peu fatiguant de souvent servir de punching ball.

     Et puis je vous en avais parlé, une fois, de cette incompréhension quand j’étais étudiante : comment font les infirmiers pour se souvenir de tout ??

     J’ai trouvé la réponse, toute simple en fait : ils sont obligés ah ah.

      

     Enfin attention sans être un métier tout beau tout rose c’est quand même super, rien que pour les patients (oui je sais, je vais faire une séquence émotion navrante), quand ils vont mieux, quand ils sourient, quand ils plaisantent, quand ils se confient, quand ils sont tristes parce que tu as trois jours de repos et qu’ils te reverront pas avant mardi…

      

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Avril 2011 à 10:35

    lol! nous, on nous arrête dans la rue pour nous parler de pertes vaginals/ de contraception/ de douleur abdo... et les gens qu'on ne connait pas nous racontent leur accouchement ou celui de leur fille / nièce/ ou autre, en général le truc bien compliqué et ils te demandent si tu peux leur expliquer, sauf que toi, tu connais pas le dossier...

    2
    yann frat
    Mercredi 13 Avril 2011 à 13:54

    Euh ben je plussoie a tout sauf de vvire avec u infirmier... Quelle horeur !!!!

    ;)))

     

    a+

     

    yann

    3
    Mercredi 13 Avril 2011 à 21:03

    Tout à fait d'accord avec tout, sauf que moi non plus, je ne sais pas ce que c'est de vivre avec un infirmier ( àmoi les bons petits plats quand je rentre le soir à 22h et les regards eperdus d'admiration quand je part à 05h30...).

    4
    Samedi 16 Avril 2011 à 23:44

     

    Ben je connais une infimière qui est aussi... pompier volontaire! Trop la classe non? :-)

    5
    carobeli Profil de carobeli
    Jeudi 28 Avril 2011 à 15:37

    moi aussi, je suis nain fermière, et quand je veux degouter les mecs, je leur parle de sonde rectale, arf arf arf!

    6
    idyllia
    Mardi 3 Mai 2011 à 22:04

    ma mère était infirmière :) Je reconnais bien là ce que tu dis!!! lol!!! A la différence près que j'aimais bien quand elle me parlait de son boulot... Mais elle m'a toujours conseillé de ne jamais devenir infirmière... Enormément de boulot et aucune reconnaissance... Se faire traiter de toutes les manières à longueur de journée par des patients qui se croient tout permis... Bref... 

    N'empêche, depuis qu'elle est en retraite, son boulot lui manque...

    7
    Bounette74
    Mercredi 4 Mai 2011 à 10:59

    un seul mot pour décrire ton article : BRA-VO!!!!


    Dans les sujets qui calment bien aussi parfois : les ulcères ou escarres crado!!!


    C'est du vécu, ça marche très bien.


    Courage, tu es partie pour une looooonngue et belle carrière (moi ça fait presque 6 ans et mon mari, je pense, doit aimer mon côté sado qui fait que j'y retourne tous les jours, et avec le sourire en plus!!!)

    8
    couliiine
    Mercredi 4 Mai 2011 à 12:45

    hum y a beaucoup de vrai...MDR

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    bastian
    Dimanche 30 Octobre 2011 à 15:15

    "avec ta nana" (oui, je suis un mec donc j'adapte^^).....

     

    faut définitivement laissé tomber les discussions médicales...J'ai essayé d'expliquer l'aspergillose à table, j'ai dormi sur le canap....pourtant je trouvais ça super intéressant, elle moins....

    10
    fd1966
    Samedi 1er Octobre 2016 à 10:14

    Je vie avec une infirmière c'est trop chiant t'est toujours a l'attendre ça peux être bien si tu veux du temps libre pour pouvoir la faire cocu car la pour le coup pas de problème, portant je l'aime et ça le problème je me demande si notre amour vas résister a son absence si je ne vais pas la quitter malgrès mon amour pour elle, pour trouver une femme disponible en premier pour son mari et pas pour les patients

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :