• Encore du sexe

    Je ne me suis jamais vraiment posée de question sur ma normalité sexuelle. Non pas que je sois comme tout le monde, mais j’estime être moi, et c’est déjà suffisant.
    Dernièrement je me suis retrouvée un peu interloquée, vieillissante (ué je sais à 22 ans c’est la louze) face à des jeunes de 18-20 ans annonçant avoir déjà eu entre 10 et 20 partenaires sexuelles différents. Des jeunes comme moi, on aurait pu être dans le même amphi. Ca me semble tellement improbable, moi qui n’aspire même pas à en avoir autant dans toute une vie. Alors je suis loin de prêcher le discours papale, me trimbaler en collerette et longs jupons, de dire que les garçons c’est sale et les filles des chaudières à bois (soupir). Mais quand même, c’est moi qui ne suis pas dans l’coup ? Ces djeunz ? Personne ? Peu importe, s’il n’y a que du fun en retour.

    Et puis je suis naïve…moi je croyais que les jeunes savaient que compter les jours du cycle ne servaient qu’à faire des bébés, que la pilule ne protège pas des maladies, qu’il n’y a pas d’interaction entre pilule et préservatif, que oui il faut la prendre tous les jours sinon ça marche pas, que si on a des préservatifs dans son sac c’est être responsable et pas une chaudaaaaaassse, qu’on peut dire stop à quelqu’un… Merde quoi, on nous martèle en boucle qu’il faut manger des fruits (qui ne le sait pas ?), on dépense plein d’euros pour ça, et à côté on entretient des croyances débiles, on fait des spots anti-VIH une fois par an qui nous montre essentiellement des gays et noirs dans des boites branchées, on apprend toujours au collège qu’un cycle c’est 28 jours et qu’on ovule au 14ème, on fait 200 000 IVG par an et des pharmacies refusent de délivrer le Norlevo (pilule du lendemain) à une mineure mais le facture quand même au Conseil Général (qui prend en charge la contraception des mineures dans le secret). L’image de la femme est toujours déplorable (la France, pays où la disparité salariale H/F est une des plus énormes et si les sages-femmes, femmes à une écrasante majorité sont si mal payées ce n’est peut être pas innocent).

    Alors, la contraception ça dérange vraiment ? Je ne suis pas partisane de la théorie du complot, mais on pourrait le penser. De toute façon les 200 000 IVG/an depuis plus de 20 ans montrent bien notre échec, l’observance est désastreuse (comme pour tout médicament d’ailleurs), beaucoup de mythes restent associés à la sexualité, la fertilité, la contraception et fatalement ça a une incidence sur la prise médicamenteuse.

    C’est con à dire mais les femmes ne sont pas des poules pondeuses, tellement con que je ne croyais pas que certains pensaient encore le contraire. Pourtant…

    Alors voilà, je disais à propos de la loi sur l’Hôpital que je trouvais un intérêt limité à ce que la sage-femme soit autorisée à prescrire la contraception à tout age de la vie et puisse faire le suivi gynéco de prévention. Je continue de penser que ce n’est pas son rôle premier, qu’on nous permette de prendre en charge les grossesses physio comme on devrait le faire serait déjà un grand pas. Mais je me rends compte que ce n’est pas complètement ininteressant. Moi d’un côté je les trouvais « mignons » ces djeunz qui veulent jouer avec un feu dont ils ne maitrisent pas les étincelles. Oui la gynéco médicale c’est chiant, ce qu’il y a autour de ça un peu moins. Sans être cliché, on peut surement redresser quelques parcours simplement en prenant le temps.

    Je ne suis pas féministe, simple déformation professionnelle, le féminisme ne devrait pas avoir l’occasion d’exister.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Mai 2009 à 21:12
    disons que faire le suivi gynéco, ça permettrait de faire de la prévention, chose que les gynécos ne font certainement pas, en tout cas je ne vois pas comment en 5mn de consultations ils peuvent le faire??? et puis souvent ce sont des SF qui font les infos dans les collèges et lycées... et puis, on délivre déjà le norlevo à la mater... mais bon, moi je veux bien faire ça, ça me semble intéressant mais avec une solide formation...
    les ivg, je suis atterée quand j'arrive dans le service et que je vois le nombre, et l'âge... il y a sûrement un problème d'information, de prévention? je vois ma petite soeur de 17 ans, ben elle a jamais eu de séances d'info à l'école, et ne savait pas où se trouvait le planning familial... alors bon, à la limite elle a de la chance, elle me pose des questions, m'appelle quand elle a un souci... mais les autres???
     les jeunes de maintenant, ils ont une vision de la sexualité qui sort tout droit des films X, ce qui n'est pas la meilleure chose... les filles croient que pour plaire à un mec faut accepter la fellation, coucher dès le premier soir et ne pas mettre de préservatif, et les garçons ne connaissent pas le sens du mot préliminaires... ya vraiment un souci...
    2
    naruta17
    Jeudi 14 Mai 2009 à 21:19
    je commençais à lire et je me disais tiens elle nous parle de sa vie sexuelle, ça va encore dégénérer :D

    effectivement je pense que s'il n'y a pas de complot à proprement parler il existe des ententes...c'est triste mais on instrumentalise les gens. Il faut bien les vendre ces médocs ( c du commerce tout ça), que ça rapporte du pognon à celui qui dirige la boîte...donc un pti spot de prévention une fois par an histoire de ne pas fâcher l'opinion puis ensuite on laisse les jeunes livrés à eux même, à la découverte de leur sexualité tout en espérant que certains se feront "avoir" pour ensuite pouvoir le refiler leurs produits chimiques...

    Quant à faire évoluer la profession de sf je suis partagée. J'ai entendu dire qu'il n'y avait déjà pas assez de sf pour faire les suivis, les accouchement, etc. Comment pourrait-elles assumer cette responsabilité supplémentaire??
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Knackie Profil de Knackie
    Jeudi 14 Mai 2009 à 21:31
    Et surtout les couples n'osent pas se parler... Une fille qui fait une IVG a forcément un sermon sur la contraception mais ensuite il y a l'environnement, des problèmes avec le copain, l'entourage et zoup elle zappe sa pilule, on lui dit qu'elle va grossir, devenir stérile, avoir la peau verte,elle ne pense pas être enceinte si facilement. Finalement un embryon c'est comme les accidents de la route, ça n'arrive qu'aux autres.
    Sans compter les professionnels plus ou moins incompétents comme ceux qui renouvellent des pilules inadaptées (du style microval uniquement pour la durée de l'allaitement) sans se poser de questions et puis la nana tombe enceinte car elle finit par la prendre avec 3h30 de décallage au bout de plusieurs mois.

    Au final ça va nous retomber dessus car nous bien connes on va accepter de prendre 3/4h pour une consultation de fond sur la contraception et tout ce qu'il y a autour payée 18 euros (comme on le fait déjà pour les grossesses qu'on nous laisse suivre).  Et a côté le gynéco va engrager ses 25 euros + dépassement en 5 minutes pour soigner la mycose (car ça c'est patho attention). Scandaleux d'avoir des cotations qui ne nous permettent pas de vivre de nos consultations.

    naruta>>c'est simple, les sf n'assument déjà pas le suivi de grossesse, les gynéco vont continuer à faire de la physio (une consultation peut facilement etre bouclée en 15 minutes d'un point de vue médical si tout est ok) et les sf vont jouer les équilibristes car elles sont "gentilles".
    4
    Jeudi 14 Mai 2009 à 21:49
    le problème n'est pas d'augmenter les compétences des sf... mais d'augmenter leur nombre et leur rémunération... avec la baisse du nombre des gynécos, un jour on va finir seules ou presque aux commandes...
    5
    Mélaanie
    Jeudi 14 Mai 2009 à 22:20

    On peut aussi préciser que à partir de je ne sais quelle classe (6e ?), il etait à un moment question que les eleves aient deux heures d'éducation sexuelle par an (loi passée ? pas passée ? à vrai dire j'en sais trop rien).
    seulement cela n'a pas lieu, car, pourquoi ? Les associations de parents d'élèves sont contre, cela contriburait à dévergonder les belles tetes blondes, bien sage, bien proprette.

    car oui, au fond, parler de sexe aux jeunes et répondre à leurs questions, bah c'est pas trop trop propre, ça va leur donner des idées, penses tu !
    à 12 ans, sacrebleu, savoir comment on fait (oui ou non) un bébé, pousserait inevitablement vers les portes de la prostitution et du VIH et de la drogue et bla bla. 

    et puis, au fond, on se dit "le feminisme c'est bon, c'est fini, sert à rien", mais je pense tout de meme, que "nous sommes pas pret(es)" à ça...
    un jour peut etre, qui sait hein

    6
    Jeudi 14 Mai 2009 à 22:26
    je crois que les djeunz n'ont pas besoin de cours d'éducation sexuelle pour faire des conneries... ces asso sont c***... mais bon...
    7
    Vendredi 15 Mai 2009 à 17:00
    Je laisse juste un petit commentaire pour dire que la chanson est très bien trouvée, elle m'a fait bien rire =)
    Au passage je suis une fan inconditionnelle de ce blog, c'est une perle! Felicitation à vous!
    8
    Knackie Profil de Knackie
    Vendredi 15 Mai 2009 à 18:04
    Je n'ai jamais vraiment compris les gens qui pensent que c'est en ne parlant pas de certaines choses, qu'elles n'existeront pas. Autruche...
    La main de Fatma>>Merci beaucoup, mes commentatrices régulières sont extrêment avares en compliments (et en photo keuchonnes), ton apparition remet de l'ordre dans tout ça.
    9
    Vendredi 15 Mai 2009 à 20:44
    Mais c'est quand tu veux pour les compliments, à ton service
    Pour les photos keuchonnes j'avoue que je suis avare aussi... lool
    10
    eo
    Samedi 16 Mai 2009 à 22:38
    La contraception c'est une catastrophe. Les femmes ne savent pas comment elles fonctionnent, ne savent pas comment la contraception fonctionne...

    "ah j'ai oublié ma pilule le 14è jour pile à l'ovulation !"

    Et les médecins sont aussi très mauvais. Dans mon coin, j'ai l'impression que les gynécos font la compèt'. Pourtant ce sont souvent des femmes....Leurs prescriptions me font hurler, pilule mini-dosée + diurétique parce que je gonfle avec... Diane + cyprotérone... un CCA, pour une nana de 26 ans : bah, vous fumez alors c'est mini dosé alors c'est non remboursé. ET zou je vous prescris l'anneau qui est remboursé. Ou très bon aussi, vous avez 40 ans et vous fumez ben... mettez des préservatifs je peux rien pour vous.

    Bref c'est désespérant et c'est au quotidien.

    ET même mes collègues m'atterrent parfois. Pourtant ce sont des femmes...Rien ne me gonfle plus que la  délivrance de norlevo sans rien dire d'autre que "bah faut pas la prendre trop souvent, hein." sais tu seulement si elle l'a déjà prise ?!

    Dans une des premières pharmas ou je suis passée, l'adjointe a vu l'apprentie délivrer norlevo à une jeune fille beaucoup, beaucoup trop jeune. Elle lui a courru après, et a découvert un inceste.

    J'y pense à chaque fois que je le délivre; on ne sait pas ce qui est arrivé. Même si c'est parfois lassant,agaçant, ce n'est pas de sa faute si la jeune femme est si mal informée. Alors faut tout reprendre et expliquer, encore et encore..
    11
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 17 Mai 2009 à 00:20
    Bien malin les gynéco qui prescrivent du non remboursé pour une étudiante vivant dans une petite ville où l'unique pharmacie profite de la non concurence pour adapter ses prix.
    Elle devait être contente la femme de 40 ans... Entre incompétence et mauvaise fois...

    Puis les femmes elles mêmes, des fois elles font ch*** et que t'as envie de leur balancer mais ptain le stérilet vous aimez pas, le patch non plus, l'anneau non plus, l'implan non plus, la pilule ça oui mais vous l'oubliez tout le temps...vous pouvez pas vous rappeler de prendre un cachet par jour?? ^^. Les infos elles doivent bien les avoir à un moment donné mais ça imprime pas, ou du moins dans la durée, car ensuite ya la mémé, le forum doctissimo, et le chien du voisin qui viennent en rajouter une couche et c'est bien connu entre un professionnel et la croyance populaire ce n'est pas le plus légitime qui l'emporte.
    12
    eo
    Dimanche 17 Mai 2009 à 10:45
    Pas troop de problème avec l'avis de la voisine, de mon côté.

    Vu une fois en campagne : "ma fille (16 ans) arrête sa pilule 10 jours par mois, ses copines lui ont dit que c'était mieux'.

    Le pire étant la réponse de ma collègue (le gros boulet) : "c'est pas grave, les premiers jours sont moins dosés..."

    ...
    13
    naruta 17
    Dimanche 17 Mai 2009 à 11:10
    14
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 17 Mai 2009 à 11:13
    Ben voyons...Elle dit ça aussi au ptit vieux qui oublie son kardégic "c'pas grave, c'est pas comme l'aspirine, c'est moins dosé"

    naruta>>
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :