• Encadrer

    Lorsqu’on est diplômé, que des étudiants sont présents dans notre maternité, fatalement arrive un jour où on doit les encadrer. Lorsqu’on est encore étudiant mais un peu plus grand, qu’il y a 363563 étudiants pour 0,564 sage-femme on essaye de faire au mieux, de prendre son prochain par la main, de le guider vers la voie de l’illuminée connaissance pour ne pas le retrouver perdu dans un coin, rouge de s’être fait disputé.

    C’est ainsi que je me suis retrouvée quelques fois à voler (oui je vole, on a la classe ou pas), entre mes patientes, celles des esf plus jeunes et à leur dire (pas que) des conneries. Mais piouf, c’pas si évident. Se rappeler en 1ère année qu’est-ce qu’on est censé apprendre, en 2ème année ce qu’on sait pas encore bien…..et pourtant pour moi ce n’est vraiment pas loin, je suis en plein dedans. Alors des fois, on se retrouve face à des trucs basiques comme emmener un pitit étudiant pour lui apprendre à poser un monitoring, récapituler comment on pose tel ou tel dispositif dans les règles de l’art…
    Des fois c’est plus tendu « ma patiente me dit çaaaaaa, est-ce que je fais machin ? » alors que toi sa patiente tu ne la connais pas. On furette alors dans le dossier, si c’est basique on peut donner un avis, sinon, on attend que la vraie sage-femme soit disponible. Quoiqu’il en s’il y a un problème je conseille quand même de dire que « c’est moi qui ait dit » c’pas sympa d’avoir des remarques parce que t’as suivi l’avis de quelqu’un qui n’en sait pas beaucoup plus que toi…mais bon ils ne le font pas >_<.
    Et parfois on est un peu démuni: «comment j’annonce à ma patiente que *insère ton truc pas super gai ici* ?» La chose que déjà toi-même tu ne sais pas. On a bien des cours hein, j’ai un poly tout bien fait avec pleins de théories psychanalitiques et autres courant. Ca aide vachement au quotidien*toussotte*. On fait alors au feeling, on accompagne l’esf pour lui donner de l’assurance, on rattrape derrière s’il s’embourbe, ne sait plus trop quoi dire. Du moins on essaie.
    Parallèlement à ça il faut gérer nos propres femmes (et sages-femmes hehe) car nous aussi sommes de pauvres petits esf sans défense. Et avec les années il y aura de moins en moins de gens pour nous protéger, nous trouver mignon avec notre biberon de lait (maternel maternel, ne me frappez pas).

    Alors encadrer ça ne coule pas toujours comme le ruisseau au milieu des montagnes verdoyantes, mais ça fait aussi parti des choses à apprendre. Puis si on a du mal avec les étudiants, ces personnes chiantes qui posent trop de questions, ou alors sont trop en retrait, ou malhabiles, bref jamais comme il faut, sachez qu’ils seront quand même ravis de ne rien apprendre tant que vous restez aimables…enfin le ravissement a ses limites.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Fant4zy
    Jeudi 26 Mars 2009 à 18:40

    "sachez qu’ils seront quand même ravis de ne rien apprendre tant que vous restez aimables…enfin le ravissement a ses limites"

    Oh comme tu as raison!
    Je suis en ce moment en stage avec un IDE qui veut bien m'apprendre plein de trucs (voire il me fait une interro toutes les heures en me scrutant avec des grands yeux et en m'envoyant au vidal à la moindre erreur...). C'est bien dans l'absolu, mais si il était AIMABLE ça serait encore mieux!


    (Limite je préfèrerais qu'il soit aimable et qu'il m'apprenne rien, au moins je me baladerais pas avec la peur au ventre qu'il surgisse!!!).


    Bref voila Fant4zy et ses malheurs de stage...

    2
    latiatia
    Dimanche 5 Avril 2009 à 07:52

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH (cri symptomatique de la crise d'angoisse). L'an prochain (enfin dans 7 mois), je suis interne. Et je vais devoir former mon prochain. HEEEEELP!!! (en plus je suis pas aimable )

    3
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 5 Avril 2009 à 11:15
    Huhu! L'aimabilité pour un interne 1er semestre est automatique, c'est une question de survie. C'est en gros un super externe, alors il doit bien compenser son manque d'expérence, de connaissance, par quelque chose (ou alors tu peux aussi tout jouer sur le physique ^^).
    Sinon prends un 1ere stage en périph' où tu pouras faire tes premières armes au calme et revenir super forte, tu pouras alors pester sur la nullité de tes externes et ainsi éviter de les former :)
    4
    latiatia
    Dimanche 5 Avril 2009 à 21:27
    J'hésite, vu que je n'aurai qu'un seul semestre à faire en CHU. Soit je fais ce stage au premier semestre et je me débarasse de la formation des externes, soit je prends ta deuxième solution...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :