• En grandissant

    On dit souvent qu'une fois diplômés les (e)sf deviennent hargneux, voir dangereux avec leurs cadets. Spirale infernale de l'enfant battu? Oedème aigu des membres inférieurs sans protéinurie ou HTA associées? Ce questionnement mériterait un mémoire à lui tout seul.
    Personnellement je n'ai jamais pu vérifier cette triste constatation. En effet, je n'ai pas vraiment travaillé avec d'anciens esf que je connaissais plus qu'un salut dans les couloirs. Ca va finir par changer, vu que plus les promos se diplôment, plus je connais les heureux détenteurs du précieux bout de papier.
    Quoiqu"il en soit en vieillissant je regarde tous ces jeunes étudiants plein d'entrain. Les premières années qui de savent pas où se mettre, qui remplissent consciencieusement leurs objectifs de stage en croyant naïvement que quelqu'un s'en souciera. Les deuxièmes années qui touchent (enfin) à l'obstétrique et commencent à se rendre compte de certaines incohérences pédagogiques. Les troisièmes années, moi, même plus étonnés, jonglant avec le système pour tenter de survivre tout en travaillant à attraper une formation de qualité. les quatrièmes années....l'année cruciale où le transformation commence MUAHAHAHAH!

    A la base moi je suis gentille, mais si en plus je prends une certaine assurance et que je détiens un certain savoir, je me retrouve à gérer le petit esf perdu qui vient d'un autre service pour amener une patiente alors que la sf qui a bien d'autres choses à faire le rembarre gentillement. Je me retrouve également à "prendre" volontairement le professionnel le moins "évident", parce que je suis un peu plus armée que le bébé poilu qui vient de naître. Etre gentil c'pas sexy ma bonne dame. Néanmoins ça ne me dérange pas plus que ça tant que je ne passe pas mon temps à ne faire que ça.

    Alors en grandissant on change peut-être dans notre manière d'être, peut-être même qu'on ne s'en rend pas compte. Je n'ai d'ailleurs connu que des esf disant "une fois diplômé je serais gentil avec les étudiants". Et pourtant la faune hospitalière reste parsemée de "mauvaise pioche". Ca fait parti du miracle de l'être humain qui croit avoir la maitrise de soi et de son avenir.
    La blague.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Février 2009 à 20:04
    Dis, je peux mettre ton lien sur mon blog parce que j'aime beaucoup ces premiers articles très...vrais !!
    2
    Knackie Profil de Knackie
    Samedi 7 Février 2009 à 20:07
    Lol! Parce que c'est toi, tu peux
    Merci.
    3
    esf
    Jeudi 12 Février 2009 à 00:13

    étant en 3ème année, jme suis retrouvé bcp plus à encadrer les "bébés" 1ère année!!! ca ma fait bizarre au début dètre dans ce rôle

    et puis le sacrifice de se taper la méchante sf, je cois ke je le fait car je commence à maitriser lart du lèche cul...bouhhhh honte sur moi, mais il faut jouer avec notre si beau système!

    par contre javoue avoir été décue par le changement très rapide de certains jeunes diplomés... mais bon de ma place , je sais ke c facile de juger

    4
    Dimanche 15 Février 2009 à 10:56
    alors, je dirais que ça dépend beaucoup de l'endroit où tu bosses après... dans notre école, beaucoup de nouvelles SF parties bosser au CHU sont devenues aussi hargneuses que leurs collègues... tandis que nous, petites SF de périph, sommes plus appréciées des élèves...
    5
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 15 Février 2009 à 17:23
    Dans l'ensemble c'est vrai que les sf des périf sont plus gentilles, douces et sensuelles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :