• Comment clore un stage

    Les stages en école de sage-femme durent généralement trois semaines. Puis, un jour arrive le dernier jour. Il est coutume, essentiellement dans les stages infirmiers, d'amener des sucreries pour remercier l'équipe de son formidable accueil.

    Essentiellement dans les stages infimiers? Oui, les ide vouent apparement un culte au gâteau de fin de stage. Ainsi, si ton stage a été pourri, que les inf' t'ont encadrées 5 min entre deux poses cafés et que t'as envie de leur filer à bouffer uniquement pour qu'elles s'étouffent avec, tu dois le faire. Du moins, si tu ne le fais pas, elles seront capables de te le reprocher sans même penser une seule seconde de tu n'as aucune envie de leur faire plaisir. Dans ce cas, mieux vaut que ta feuille de stage soit déjà remplie. De temps en temps il se peut que tu aies vraiment envie de les remercier...manque de chance, quasi à chaque fois que ça m'est arrivé l'équipe avec qui je tombais m'était inconnue, et la tentation de garder mes chocolats pour moi trop forte. Comble de l'impolitesse qui prévaut chez certaines professionnels: ils t'engueulent parce que ce que tu amènes les font grossir t'as qu'à pas t'enfiler la moitié du pot de nutella pov' cloche Franchement...

    En maternité l'offrande nourricière se révèle moins incontournable. Déjà dans la mater école, personne n'a vraiment envie de remercier tout le monde...bizarrement les personnes avec qui ça ne passe pas sont toujours les plus voraces alors si c'est pour que ton idole n'ait qu'une petite part et la counasse le reste, hein. Ensuite, on est amené à revenir souvent, alors l'adieu n'est qu'un court aurevoir. Enfin, certains services ont quand même instaurés une tradition culinaire qu'il est malvenu de contourner. Ne rien amener serait alors perçu comme un acte hostile alors que depuis le début du stage les sf tentent de deviner quelles seront les douces collations du dernier jour. Dans la foulée, certains esf ont même organisés des banquets. Vive la Gaule.

    Personnellement, je n'amène pas souvent, je l'ai surtout fait dans les stages infimiers pour pas qu'on me jette des pêches au sirop pourries qui trainent dans le frigo depuis des semaines. Un peu en maternité, et j'ai souvent gardé mes friandises pour moi par pure gourmandise. Pour moi, et dans la vie en générale, je ne conçois pas le remerciement comme le fait d'offrir. Il y a bien des stages que j'ai quitté avec regret, mais je préférais le dire tout simplement. Et puis on est étudiant, on est pauvre, c'est la crise. Les mots sont gratuits, l'attitude générale plus franche.

    Alors, comment clore un stage lorsqu'on fait son gros radin?
    Si ta feuille est remplie, que les personnes avec qui tu tournent te connaissent à peine, ne dis rien. Ou alors, si on te demande, dis négligemment que c'est ton dernier jour.
    Si ta feuille n'est pas remplie, que t'es en stage infirmier, que d'autres ont amené des trucs et pas toi, saute par la fenêtre, ta formation vient de se terminer. En mater ça peut passer.
    Dans les autres cas débrouille toi, évite tout ce qui fait allusion de près ou de loin à la nourriture. Bien entendu, ne parle pas du gâteau que t'as fait la veille et que tu n'as pas apporté. Quand ca devient dangereux faufile toi comme une anguille....va répondre aux sonnettes!

    En tout cas, la question de l'impot sucré de fin de stage est un paramètre à prendre en compte lorsque plusieurs étudiants squattent le même stage. Il peut être très embarrassant de se retrouver le seul radin du stage. Je ne peux donc qu'insister sur le fait d'en parler à ses petits compagnons pour éviter toute mauvaise surprise.

    Rappelez-vous tout de même que l'estime qu'on a pour les gens ne se mesure pas en quantité d'oeufs, sucre, farine et chocolat en bière fraiche à la limite.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Mars 2009 à 21:47
    Mouhahahaa!
    Franche rigolade à la lecture de ton post! Ca m'a rappelé de bons souvenirs!
    2
    Fant4zy
    Mardi 3 Mars 2009 à 23:10

    A la lecture de cet article, je sens une certaine animosité à l'égard des IDE... Pourquoi tant de haine? On aime le chocolat et on aime qu'on nous en apporte!
    Et puis hein, quoi de plus légitime, elles t'ont appris taaaaaaaaaannnnnnnnt de choses, c'est quand même le bien moins que tu puisses faire! (quoi? comment ça "la part de boulot que tu leur a rabattu pendant qu'elles buvaient leur café"?)
    Moi je conseille les madeleines faites main, ça a un succes fou, ça coute pas cher, et pour peu que tu aies l'idée de les colorer en vert tu deviens la fille la plus cool du service ^^

    3
    Knackie Profil de Knackie
    Mardi 3 Mars 2009 à 23:34
    Aurély>> j'en suis heureuse ;)
    Fant4zy>>les inf' sont superficielles et chocovénales. Ceci dit, et peu d'esf par chez moi diront le contraire, les stages parmi les infirmières sont plus cool. Certes elles sont psychorigides dès que ça parle de tubulures mais sont moins "chiantes" par aillleurs.
    4
    eo
    Mercredi 4 Mars 2009 à 09:26
    Ouep c'est vrai j'ai toujours amené qq chose (gateau maison) à la fin de mes stages. Menfin j'avais des stages de 3 mois et pas 3 semaines !!!

    Ce qui m'a fait halluciner en revanche c'était les guerres de cafetières et les dures lois des salles de repos... Un écosystème à part, l'hopital.
    5
    Mercredi 4 Mars 2009 à 12:27

    Chez nous les futurs médecins (espèce étrange s'il en est), les gourmandises de fin de stage (qui peuvent éventuellement se terminer en véritable repas) sont une excuse pour écourter la visite du dernier jour. Et puis comme nous sommes sectaires, c'est d'abord pour nous et les chefs (parfois pour les infs et les AS si elles ont été sympas (ce qui est loin d'être toujours le cas, mais ceci est un autre débat)).
    Dans tous les cas, tes articles me font marrer et je regrette presque de ne pas avoir connu d'esf pendant mes 6 demi-journées et 2 gardes en gynéco-obs (ça c'est de la formation solide )

    6
    Knackie Profil de Knackie
    Mercredi 4 Mars 2009 à 18:43
    eo>> à raison de 8 stages par an, ça fait beaucoup (trop) de gâteaux pour moi. L'utilisation du café et les us et coutumes dans les salles de repos sont effectivement bien spécifiques.

    Latiatia>> Apparement nous venons d'un coin géographiquement similaire et je me demande toujours pourquoi je croise si peu d'externes. Aucun en suites de couches, un par ci par là aux grossesses patho, quelques uns aux consult' et parfois un en salle qui essaie vaguement qu'on lui enseigne quelque chose (ils sont mignons ceux là). C'est dommage.
    7
    latiatia
    Jeudi 5 Mars 2009 à 00:27
    Principe du stage de gynéco dans ma fac : personne dans les services (pourquoi???), 3 ou 4 externes qui se partagent un chef (et donc ses consultations), 2 gardes "obligatoires" (une de jour où les accouchements sont "réservés" aux esf (c'est comme ça qu'on nous le dit), une de nuit où on peut assister à un accouchement si on a de la chance). J'appelle ça une formation en béton (poreux)
    8
    Knackie Profil de Knackie
    Jeudi 5 Mars 2009 à 17:19
    C'est vrai qu'entre nous pauvres petits esf, on se marche déjà dessus mais ça serait bien que les futurs médecins touchent un peu du doigt le suivi de grossesse, l'accouchement et ses suites pour qu'ensuite une fois MG ils ne se retrouvent pas tout con à vouloir suivre une grossesse (et après on rattrape les "dégats") ou donner des conseils d'allaitement flous sans avoir le réflexe sage-femme (cette profession transparente aux yeux de tous). Forcément, pour le MG de base, sf c'est la counasse du bloc qui lui a dit d'aller faire un tour aux urgences côté gynéco, voir s'il n'y avait pas des ECG à poser. Une profession qu'on ne connait pas n'incite pas à la collaboration.
    9
    latiatia
    Vendredi 6 Mars 2009 à 10:15

    La bonne nouvelle, c'est que pour faire généraliste, il faut faire un semestre en tant qu'interne dans un service de gynéco-obs. Et pour ceux qui sont motivés, il y a même un DESC de gynéco. Donc a priori, on devrait avoir des bases. Mais tout s'oublie, et tout n'est pas mis à jour.

    10
    Chloé2
    Vendredi 3 Juillet 2009 à 22:47
    J'ai réussi à me faire aggresser par les IDE au bout de moins d'une semaine pour quémander un gâteau ou des viennoiseries.. Les externes d'avant ont mal fait leur boulot !
    Autant d'habitude, pour peu que l'équipe soit sympa, j'ai pas de problème à faire des gâteaux maison, autant là ça m'a vraiment enervée/vexée.
    11
    kylie
    Lundi 6 Avril 2015 à 19:57

    merci pour tous vos messages. personnellement lorsque j'ai fait des stages pourris, je n'avais absolumment pas envie de les remercier avec gateau ou des chocolats !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :