• Brèves de patientes: Mme Choupi

    Ca fait une huitaine d'heures que Madame Choupi contracte régulièrement. Son col est modifié mais pas vraiment assez pour l'installer en salle de naissance et poser la péridurale qu'elle demande. Et puis le bloc d'accouchement est saturé (pour changer), les gens courent partout, du coup on installe cette patiente dans une chambre en attendant. C'est ainsi que je la récupère, elle fera partie de la demi-douzaine de patiente à terme qui contractent en stand-by ce jour là.

    Premier contact, elle a mal mais arrive à tenir... Je lui propose le ballon rigolo, la douche, et la marche dans le couloir. Elle semble adhérer. Une heure et demi après, elle me rappelle, le col est un peu mieux, la poche des eaux commence à "pousser" dessus mais il y a de la marge. Elle est vraiment déçu, se demande comment elle va faire pour tenir... et moi devant des contractions assez fortes et rapprochées je place un  monitoring foetal d'une vingtaine de minutes pour m'assurer que le foetus supporte le début du travail. Ca ne la dérange pas plus que ça... enfin ça la fait patienter.

    Trois quart d'heure après elle en a re-marre, à l'examen ça y est, 3cm, col effacé, elle est candidate pour une place en salle et une péridurale... seulement il n'y a pas de salle de naissance disponible tout de suite et plusieurs patientes attendent déjà leur péri au bloc. Je lui demande si elle veut prévenir son mari. Elle ne sait pas trop, ne souhaite pas le déranger pourtant il m'a dit qu'il voulait être là, et puis elle n'a pas la force d'appeler. Bon ok, j'appelle son mari, lui dit que l'accouchement s'accélère et que ça serait bien qu'il vienne accompagner sa femme.

    Une demi-heure plus tard le bloc ma rappelle, je peux y transférer ma patiente. Chouette ils ne m'ont pas oublié ! J'annonce la bonne nouvelle à la dame qui en sauterait presque sur son lit. Elle retrouve alors le sourire, se confond en excuses (ben oui, depuis son arrivée dans le service elle m'avait appelé plein de fois) alors qu'il n'y a pas de quoi, et répète Merci un peu frénétiquement.

    Au final elle est restée 4 heures avec moi, au départ j'étais un peu sceptique car ça n'avançait vraiment pas vite et puis encore une fois, j'ai été un peu surprise du bon déroulement des choses... Et puis sa gentillesse faisait plaisir même si la garde ne fut vraiment pas de tout repos et pas que par "sa faute".


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    naruta17
    Jeudi 24 Mars 2011 à 13:27

    ça à l'air chaud à gérer tous ces accouchements en même temps...heureusement ça s'est bien goupillé pour celui-là mais bon on imagine aisément que les naissances précedentes ont du être speedées... pas simple ouais

    2
    Knackie Profil de Knackie
    Vendredi 25 Mars 2011 à 19:41

    En général si tout est physio on y arrive. Le sushi c'est quand ça commence à aller de travers.

    3
    naruta17
    Dimanche 27 Mars 2011 à 12:09

    Dans le reportage du magasine de la santé de cette semaine les sf disaient la même chose en fin de garde "heureusement que tout s'est bien passé"...C'est quand même difficile de travailler tout le temps en flux tendu comme ça en priant pour que tout aille bien.

    4
    Knackie Profil de Knackie
    Dimanche 27 Mars 2011 à 12:35

    C'est pas tout le temps comme ça. Ce sont des "pics d'activité". En obstétrique en général soit tu cours partout soit tu regardes l'heure, c'est rare d'avoir un juste milieu sur une longue période. Le problème c'est quand les pics s'enchainnent de plus en plus vite et fort... ce qui risque d'être le cas avec la fermeture des maternités de proximité.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :